Élection 2012

Presque une boule de cristal pour appréhender l’avenir, ce schéma est un guide pour mieux comprendre notre paysage politique. Cliquez sur l’image pour agrandir.

Il y a deux mois, je m’étais risqué à illustrer un schéma pour mieux définir les pôles d’influences politiques au Québec… et surtout, concevoir les interactions entre ces dernières. Aujourd’hui, puisque Thomas Mulcair brasse les cartes en voulant générer un nouveau parti de gauche fédéraliste au Québec, je réactualise donc le schéma en question.
Lire la suite »

gauche vs droite

Prenons un peu de recul pour réfléchir à l’état de notre démocratie au Québec

C’est indéniable; depuis la défaite référendaire du OUI en 1995, le débat politique au Québec s’est déplacé du clivage identitaire souverainiste/fédéraliste vers l’axe gauche/droite. Mais au-delà des théories et des discours, avons-nous vraiment les moyens démocratiques d’appliquer par nous même un programme de gauche au Québec… voire au Canada?
Lire la suite »

Le Québec libre et instruit ne sera jamais soumis

Vive le Québec juste et libre !

Dans le contexte politique actuel, vraisemblement à la veille d’une élection cruciale pour l’avenir du Québec, je crois opportun de vous transmettre ce message de mon député Amir Khadir
Lire la suite »

Le politicien idéal

En ces moments de crise sociale au Québec où la classe politique est corrompue par le monde financier, les politiciens n’ont évidemment pas la cote populaire. Mais si la corruption de la classe politique alimente le cynisme ambiant, le cynisme amplifie à son tour le désintéret populaire envers les affaires publiques. Bref, force est de constater que nous sommes pris dans un cercle vicieux. Or, si nous voulons renverser la tendance et s’investir dans la démocratie, il faudra bien se poser la question sur quel  type de politicien nous voulons avoir avant d’aller voter.
Lire la suite »

grève étudianteL‘histoire politique n’est pas linéaire, mais s’opère à coup de bonds provoqués à des moments précis. En ce sens, le Printemps érable généré par la crise estudiantine sera certainement un moment référant dans notre histoire puisqu’il aura amorcé un mouvement de lutte populaire contre le gouvernement Charest. Mais si cette dynamique a éveillé une société qui en avait bien besoin, nous assistons peut-être aussi à son ultime sursaut… car le premier ministre pourrait se servir de cette crise comme un tremplin électoral victorieux. Or, dans le contexte où nous avons encore quatre années (minimum) à nationalement résister au gouvernement conservateur canadien, imaginez le désastre sociétal si le Québec reconduisait un quatrième mandat aux libéraux Jean Charest? Le Québec est-il rendu à la croisée des chemins comme l’a dernièrement affirmé Gilles Duceppe?
Lire la suite »

terme de Recherche

Les utilisateurs ayant trouvé cette page dans les moteurs de recherche ont tapés ces mots clés: