Pages Menu
TwitterRssFacebook
Menu catégories
Introduction

Introduction

Le chemin est long du projet à la chose
Molière

Montréal, le 16 mai 2006

Il y avait longtemps que je voulais me développer un site personnel; à bien y penser, cela dès mes premiers balbutiements sur l’Internet en 1996. C’est donc exactement une décennie plus tard que je réalise ce projet.

D’autre part, étant vraiment obsédé par la fuite du temps, étant totalement préoccupé par une volonté de réalisation, le côté archiviste de mon site se veut une vitrine pour exposer la trace de mon existence. Cependant, étant aussi un homme de communication bien vivant et en constante réflexion, le format blogue sera ici mis en évidence comme page d’accueil. Ce site se veut donc autant une interface interactive pour prendre contact avec mon présent, qu’un espace développé dans la perspective future qu’éventuellement je serai du passé.

Carl Boileau

Il est donc vrai, ce projet est quelque part motivé par le désir d’immortalité pragmatique de l’agnostique que je suis. Toutefois, bien que je crois la mort comme une finalité individuelle, je pense aussi que dans la période de lucidité que nous octroie la vie humaine, nous pouvons transformer notre intelligence en énergie, qui elle, après la mort de son transmetteur, se diffusera encore sous diverses formes. Après tout, si l’hypothèse acceptée du Big Bang est vraie, le temps, la matière et l’énergie seraient nés à partir d’un unique point central, qui a pris de l’expansion pour ensuite devenir l’univers tel qu’il est maintenant. Suivant donc la perspective de cette analogie, mon blogue est pour moi le Big Bang de ma conscience vers les confins du cyberespace.

L’intelligence donne donc des formes organisées à l’énergie qui l’habite. Tout comme l’ADN est le code de la vie, la programmation ici code l’expression visuelle de mon site Web… site Web qui présente finalement ma conscience.

Hymne au bleu !

Hé oui! Ma conscience se complaît dans le bleu :
Le bleu… la couleur de ma nationalité québécoise et de son idéal indépendantiste.
Le bleu… le sang-froid nécessaire pour affronter calmement les obstacles de la vie.
Le bleu… la couleur apaisante de la sérénité, mon état d’esprit préféré.
Le bleu… l’évocation du mystère, de l’inaccessible, de la liberté et du merveilleux.
Le bleu… la couleur du ciel de l’air et de l’eau (un rappel de mon rêve ultime qui est de naviguer librement sur la mer avec un voilier).
Le bleu… ma détermination spirituelle d’aller toucher l’horizon du pays.

Horizon du Québec

Il y a donc dans le langage visuel de ce site une volonté artistique d’embellir la réalité, mais une expression aussi de respecter le fondement scientifique qu’est celui de constater froidement les règles apparentes de la réalité. Bref, la question sous-jacente est donc ici : comment être beau en demeurant authentique? Peu importe la réponse, il est impératif pour moi que l’authenticité guide chacun de mes pas. Étant de plus sans inhibition (la vie est trop courte pour restreindre sa nature fondamentale ou perdre son temps avec des complexes), j’assume pleinement ce que je suis. Vous comprendrez donc que dans ce blogue, je ne m’enfargerai pas dans leurs fleurs du tapis… je dirai naturellement ce que je pense. Dans ce sens aussi, tous les sujets du monde peuvent être abordés dans ce sanctuaire de la liberté d’expression. Tenez-vous-le pour dit, la transparence et la franchise sont mes marques de commerce… pour le meilleur comme pour le pire.

Maintenant, après vous avoir tapé un paragraphe spiritualo-métaphysique, un délire d’esthète de mon cru et un aperçu de ma doctrine socio-politique, vous avez assurément la compatibilité préalable pour pouvoir participer ici à mes réflexions. En conclusion, malgré le décor bleuté de mon univers personnel, vous constaterez quand même que l’emphase du site est portée vers le centre… un centre bien en blanc pour faciliter la rédaction et la lecture. Cet espace blanc, hé bien c’est votre contribution à ma vie sociale, c’est mon futur indéfini qui s’ouvre à l’horizon.

Nous ne sommes pas juste ce que nous faisons, nous sommes aussi les gens avec qui nous composons. Et parce que je veux partager ici ce que j’aime, mes intérêts et les énergies qui m’animent, parce que nous sommes aussi tous une partie de la grande discussion collective de l’humanité, je vous invite à prendre place dans ce modeste espace de réunion.

Allez groupe, Carpe Diem ! La vie est trop courte à s’en faire avec des angoisses inutiles; et si bien même quand ça a l’air sérieux comme en politique… ce n’est souvent que des guignols qui jouent toujours la même pièce. Lâchez donc votre fou et venez me rejoindre sur la piste de danse… il paraîtrait que le DJ de la place génère un son bien particulier.

Bleu serait couleur du désir
Allumerait les feux sous-jacents
Parfumerait l’odeur du lit
Bleu serait couleur du pays.
Pays rêvé, imaginé.

Bleu serait rouge de plaisir
Bleu pourrait dire le beau temps
Qui flotte à l’orée du printemps.
Bleu aurait la force du vent

Bleu serait porteur de bonheur…
Ondulant sur vague qui mord.

Bleu serait couleur du courage
Bleu dirait retrousser ses manches
Bleu serait responsabilités…
Pays créé, pays fondé, pays nommé…

Françoise Dumoulin