Pages Menu
TwitterRssFacebook
Menu catégories

Posté par le 4 juin 2007 dans Entomologie

À Montréal, soyez attentifs à l’araignée jaune « Chiracanthium mildei »

Chiracanthium mildei

Bien qu’entomologiste amateur, mon réel intérêt pour les araignées est relativement récent. En effet, contrairement aux insectes, je n’ai jamais éprouvé de plaisir à manipuler les arachnides (probablement une mise en garde inconsciente de notre instinct). Bref, jusqu’à ces derniers jours, je faisais peu de cas des réelles distinctions entre les diverses espèces au Québec. Puis, le mois dernier, mon coloc Oli s’est réveillé avec une rougeur au visage… blessure qu’il a immédiatement mise sur le compte d’une morsure d’araignée. «Bon bon, bon», lui dis-je, encore un autre qui accuse de tous les maux les innocentes petites araignées québécoises. Effectivement, j’avais toujours pourfendu ces allégations de morsures nocturnes par des araignées, hypothèse que je jugeais incohérente (l’araignée chasse de petites proies et n’a aucun intérêt de nous mordre gratuitement), si bien que je plaçais cette idée dans la catégorie des légendes urbaines. Toutefois, puisque la question me travaillait depuis mon enfance, je suis quand même allé vérifier sur l’Internet de quoi il en retournait, en commençant par ici, sur le site Web de l’insectarium de Montréal.

Comme de fait, la première information assimilée confirme ce que je pensais :

« En 1983, une étude américaine révélait que 80 % des cas de rougeurs et autres symptômes spontanément associés à des morsures d’araignées étaient en fait causés par d’autres arthropodes. Parmi ceux-ci se trouvaient des puces, des tiques, des punaises, des acariens, des mouches, des abeilles et des guêpes. Diverses lésions sont aussi parfois confondues à tort avec des morsures d’araignées. Il peut s’agir de symptômes associés au virus Herpes simplex, à une dermatite arthritique, à un ulcère diabétique, à des plaies de lit, à la maladie de Lyme ou à une réaction à l’herbe à puce ».

Une deuxième information, cependant, me troubla.

« La morsure de Chiracanthium inclusum, une espèce indigène présente aux États-Unis et dans le sud-ouest du Canada, est considérée comme plus dommageable que celle de l’espèce trouvée au Québec. Aucun décès n’a toutefois été rapporté. Certains experts estiment que ces deux araignées sont responsables de la plupart des morsures sur des humains dans les maisons aux États-Unis ».

« Que, que quoi ?!? », il y a une espèce d’araignée au Québec qui est venimeuse… et qui est qualifiée de potentiellement mortelle!!! Puis, à bien analyser la première information ci-dessus mentionnée, si 80% des rougeurs nocturnes ne sont pas causées par les araignées… cela sous-entend tout de même que 20% de ces plaies sont quand même provoquées par des araignées. Mais qu’elle est donc cette fameuse espèce d’araignée que nous devrions craindre au Québec ?

Cheiracanthium3.jpg

Chiracanthium mildei

En consultant, donc, la fiche de l’animal, je reconnais sur le coup l’espèce en question… ce qui rajoute davantage à ma surprise. En effet, pour l’avoir souvent observée, je sais d’entrée que cette araignée est une familière de nos demeures urbaines ; et donc, une araignée fréquente à Montréal. À vrai dire, dans l’ensemble des logements où j’ai habité, j’ai même toujours toléré la présence de ce que je personnalisais comme «l’araignée jaune». D’ailleurs, à bien y penser, j’étais carrément un complice de l’araignée en question. Formellement, parce que j’ai toujours été quelque part écologiste, et qu’ainsi, je crois à l’autorégulation des espèces entre elles (Or, j’ai vite compris que la présence d’arthropodes carnivores dans un environnement donné est symptomatique de la présence des proies qu’elles doivent manger pour survivre). Dans cette logique, je préfère la présence de quelques petits prédateurs discrets que d’avoir à potentiellement «dealer» avec des espèces d’insectes invasives. Ainsi, pour protéger l’existence de «mon amie l’araignée jaune», je me devais de taire sa présence à mes parents, ou plus tard, aux autres colocataires… humains.

Or comme à chaque fois que je rencontre une nouvelle espèce animale, je me rappelle très bien du contact initial, c’est-à-dire ici, le premier moment où j’ai observé l’existence de l’araignée jaune. C’était donc au milieu des années 80, dans mon logement de la coopérative La Loge sur la rue Clark à Montréal. En effet, j’avais remarqué des sortes de cocons blanchâtres situés aux coins supérieurs de certains murs. Ainsi, durant plusieurs jours, je me demandais quel était «l’insecte» responsable de cette production insolite. Puis, un jour, j’aperçus finalement l’araignée jaune dormir dans l’un de ses abris. À partir de ce moment, je commençai à recenser ses déplacements. De prime abord indolente, l’araignée ne se déplaçait, semble-t-il, qu’à de rares occasions… et quand elle s’activait finalement pour changer de cache, c’était avec une lenteur flegmatique. Puis, je décidai, tout de même, d’expérimenter un test d’agressivité en agitant le manche de mon filet devant un abri. L’absence de réaction de l’araignée, complètement retranchée, me laissa supposé que l’espèce jaune était pacifique. Bref, je classifiai cette espèce comme inoffensive, et surtout, pas vraiment en compétition pour l’occupation du territoire du fait qu’elle vivait dans les hauteurs de l’appartement. Or, si je m’habituai rapidement à la présence de l’araignée jaune dans ma demeure, je perdis aussi mon intérêt à observer l’animal en question. Mais aujourd’hui, je viens de réaliser que j’ai vécu toutes ces années avec une espèce venimeuse pour l’homme.

«Nos espèces indigènes, comme presque toutes les araignées du monde, produisent du venin pour paralyser ou tuer leurs proies. Mais aucune des araignées vivant au Québec n’est capable d’empoisonner un humain. Aucune n’est même considérée comme dangereuse. Les chélicères de la grande majorité des araignées de chez nous sont trop petites et trop faibles pour percer notre peau. Celles qui arrivent à nous mordre ne causent généralement qu’une douleur passagère. Il faut toutefois noter que, dans de rares cas, des réactions allergiques peuvent se manifester».

cependant :

«La morsure de Chiracanthium mildei (voir plus haut : Description des adultes) peut devenir problématique pour certaines personnes. Le venin de cette araignée est cytotoxique, c’est-à-dire qu’il attaque les cellules et cause une détérioration des tissus, ou nécrose. Dans la très grande majorité des cas, son effet est limité au site de la morsure. Les personnes mordues ne présentent généralement que des symptômes mineurs : rougeur locale, enflure, démangeaisons et sensation de brûlure sur le site de la morsure. On observe parfois une petite zone de nécrose au centre de la partie affectée. Lorsqu’il y a nécrose, la blessure guérit habituellement au bout de quelques semaines.On peut réduire les symptômes d’une morsure de C. mildei en lavant la plaie avec de l’eau et du savon, puis en appliquant de la glace. Il est recommandé de ne pas pincer ou gratter la plaie, car ceci peut causer une infection de la blessure et augmenter la dispersion du poison. De façon générale, si vous sentez qu’une petite bête vous marche dessus, n’essayez pas de l’écraser. Repoussez plutôt l’intrus en le balayant de la main».

Une morsure de Chiracanthium (selon ce site web)

Bon, en lisant ce passage le mois dernier, j’intègre donc l’information que l’araignée jaune est venimeuse. Cependant, puisque je n’ai jamais eu de contact physique avec l’araignée en question, je demeure perplexe quant au réel danger de se faire mordre… jusqu’à ce que la semaine dernière, lors d’un BBQ pour le 31e anniversaire de Phil (au centre-ville de Montréal), nous constatons un nombre anormalement élevé d’araignées jaunes au cours de la soirée. Or, cette fois-ci, non seulement elles se dénombreront par dizaines sur le petit territoire du patio, mais en plus, elles s’avéreront d’autrement plus mobiles que je le croyais à prime abord. De la sorte, sans trop vraiment y croire encore, je mets en garde les autres convives sur la toxicité de l’araignée jaune (mais puisque dans mon cercle, ma réputation n’est plus à faire dans le domaine entomologique, mes amis prendront tout de même l’avertissement au sérieux). À bien y penser, vu le nombre d’araignées jaunes qui défilaient entre nos plats, la situation était presque irréelle.

Puis, lorsque la plupart des invités eurent quitté (j’ai attendu pour ne pas avoir l’air trop bizarre), j’ai observé davantage le phénomène en me rapprochant d’un spécimen sur le plancher. Première constatation ici, à la démarche exploratrice (voire nerveuse) de l’araignée jaune, nul doute que cette dernière était en mode de prédation. À ce sujet d’ailleurs, mes incertitudes seront confirmées lorsque je baladerai un crayon devant les chélicères de l’araignée concernée… l’attaque fut d’une fulgurante rapidité. «OK !» Me dis-je, ne jamais promener son doigt devant une araignée jaune.

Bien que petite en taille, les chélicères de Chiracanthium mildei m’apparaissent visuellement en état de pouvoir percer la peau humaine. Maintenant étant donné son agressivité potentielle et les particularités unique de son venin cytotoxique, la théorie des morsures d’araignée au Québec m’apparait pour la première fois plausible

Or, voilà qui change complètement, encore, mes perceptions sur le sujet ; ce comportement agressif n’a rien à voir avec l’idée pacifique que j’entretenais de l’araignée jaune… c’est à se demander si j’ai affaire à la même espèce que celle issue de mes premières observations au plafond de mes logements ? Cependant, après réflexion, puisque l’araignée jaune ne construit pas de toile pour capturer ses proies, il est logique que cette dernière doive se déplacer pour chasser. De la sorte, cette différence comportementale, très tranchée entre mes deux observations, doit s’expliquer entre un mode de vie complètement distinct le jour de la nuit. Or, l’araignée jaune étant formellement nocturne, cette dernière est donc finalement amorphe le jour en se mettant à l’abri, puis, une fois la nuit tombée; elle part en exploration chasser dans les quatre coins de son territoire (nos appartements). Voilà qui augmente considérablement le potentiel de contact physique entre l’homme et l’araignée jaune.

Hasard ou rendez-vous ?

La vie est drôlement faite; le mois dernier, je ne croyais pas aux morsures nocturnes d’araignée au Québec, et la semaine dernière, je déduis la possibilité que l’araignée jaune puisse explorer la surface de mon lit la nuit. Or, coïncidence, au moment de me coucher vendredi soir, voilà que je me lève en sursaut lorsqu’une nette sensation d’un «animal à pattes» se fait sentir le long de ma jambe droite. J’allume de facto la lumière… et bingo! Ne voilà-il pas confirmé qu’une grasse araignée jaune se baladait effectivement dans mon lit. Illico presto, je prends sur mon bureau le «pot Masson» (qui m’avait permis, une heure auparavant, de capturer une Lithobie à pinces sur le plancher de ma cuisine), puis, j’inverse le mode de la chasse à l’araignée jaune. Effectivement, mettant ma chambre sens dessus dessous, ce fut alors une réelle partie de chasse, une partie qui dura près d’une minute. En définitive, cette espèce d’araignée est véloce, et finalement, très consciente de son environnement, alternant les tentatives de se cacher à des fulgurants sprints en zigzag.


Appréhendez par vous-même, ici sur ce vidéo, la vitesse de la bête

J’avais préalablement capturé cette Lithobie à pinces dans ma cuisine. Mais comme à chaque fois, bien qu’il soit supposé que cette espèce puisse vive plusieurs années, les spécimens que je capture se laissent mourir dans les minutes suivant leur mise dans un pot. Il en va d’ailleurs de même pour les scutigères. Bizarre… les chilopodes auraient-ils une prédisposition pour le suicide lorsqu’ils se trouvent en captivité ?

Une fois la perturbatrice de mon sommeil attrapée, ma préoccupation sera de tenter de comprendre si j’ai vraiment échappé à une morsure. Donc, toujours à l’aide d’un crayon, je passe un autre test d’agressivité à l’araignée jaune. De la sorte, je commence tranquillement à lever les pattes avant de ma captive immobilisée… jusqu’à cette dernière sort d’un coup du pot par un bond aussi précis que surprenant. Cette foi-ci, ayant moi aussi fait un bond (par en en arrière), j’hésite à reprendre la chasse. Puis, profitant de ces quelques secondes de grâce, l’araignée trouvera un stratagème de fuite en bondissant directement dans l’interstice séparant mon bureau de mon lit!!! Or depuis… je n’ai pas revu ce colocataire.

Voici, sur le plancher de ma chambre, une photo du colocataire en question

Si je me rappelle bien de mes premières observations (diurnes) de l’araignée jaune, je croyais que cette dernière passait sa vie terrée dans ses petits abris de soie. Mon intérêt consistait alors à recenser ses déplacements entre ses quelques abris dans l’appartement. Dorénavant, je comprends que si l’araignée jaune revient bel et bien dans sa cache le jour, elle n’en demeure pas moins très active la nuit. D’ailleurs, à la vitesse que cette dernière peut se déplacer, il ne lui faut que quelques minutes pour traverser l’intégrité d’un appartement. Subséquemment, puisqu’aussi elle revient pratiquement aux mêmes abris le jour, nous pouvons donc déduire que l’araignée jaune est un animal territorial qui a décidément conscience de son environnement. Mais, en ville, son terrain de chasse n’est pas confiné à une petite toile immobile comme la majorité des araignées… car il est à la grandeur de nos appartements.

Bref, et maintenant, la question que nous nous posons: la présence de l’araignée jaune dans un appartement est-elle réellement une menace? Sincèrement, malgré mes dernières observations sur le sujet, je ne peux encore dire, d’autant plus que je n’ai jamais expérimenté une morsure d’araignée. Cependant, il est définitif que l’araignée en question peut se balader dans nos lits la nuit. Nous pouvons donc ainsi penser que quelques personnes ont déjà été mordues dans leur lit en se roulant par inadvertance sur une araignée de ce type. En effet, c’est universel, lorsqu’il y a morsure d’araignée, celle-ci se produit la plupart du temps quand une araignée se trouve coincée entre la peau et un objet (par exemple un drap, un vêtement ou une chaussure).

Alors, bien que l’araignée jaune peut être considérée utile (dans la mesure qu’elle se nourrit uniquement de proies vivantes et débarrasse ainsi votre habitation de plusieurs insectes), vous devez quand même concevoir le risque de morsure qu’implique le partage de son territoire avec elle. Ainsi, pour éviter les contacts avec l’araignée jaune, il vous suffit de simplement passer l’aspirateur dans les coins hauts des pièces et détruire les cocons, (d’autant plus que ses œufs s’y trouvent).

Cheiracanthium mildei dans son nid

Cheiracanthium mildei dans son nid/cocon/abris

En ce sens, je déconseille fortement l’utilisation des insecticides en aérosols, ils sont nocifs pour tous les êtres vivants et empoisonnent votre environnement. Puis, faites plus attention en automne, car lorsque les températures baissent, les proies sont plus rares à l’extérieur… d’autant plus que l’araignée jaune cherchera un environnement propice pour hiverner. En effet, Chiracanthium mildei est une espèce originellement méditerranéenne. Ayant donc été introduite en Amérique du Nord vers 1930, elle s’est répandue très rapidement sur le continent depuis.

De la sorte, puisque les nouveaux arthropodes introduits doivent s’adapter à leur nouvel environnement, et inversement, l’environnement doit s’adapter à ceux-ci, il y a souvent des perturbations biologiques au début de leur arrivée. Effectivement, l’absence de prédateur naturel et de maladies peut occasionner l’émergence d’une invasion massive de l’espèce intrusive… jusqu’à ce que la nature rééquilibre le tout. Or, maintenant, se pourrait-il ici, vu l’augmentation de mes contacts avec l’araignée jaune cette année… que nous entrons dans à un cycle de croissance de la population de cette espèce ? En ce sens, si cette théorie se confirme, il y aura assurément une augmentation des morsures d’araignée à Montréal.

L’étude entomologique peut-elle cohabiter avec la métrosexualité ?

Mes amis disent de moi que je fais apparaître les insectes… la vérité est simplement que je suis attentif aux autres formes de vie dans mon environnement.. En ce sens, je vous propose ici la lecture d’une petite anecdote croustillante: L’étude entomologique peut-elle cohabiter avec la métrosexualité ?

Pour terminer, à l’exception du site de l’insectarium de Montréal, et de la fiche Wikipédia anglophone, l’information actuelle à propos de cette espèce d’araignée sur l’Internet est peu substantielle. À ce sujet donc, je vais bientôt développer la fiche Wikipédia francophone de l’animal (présentement inexistante), cependant, pour aider à l’identification de l’araignée en question, puis à permettre de populariser sa désignation, nous devons lui trouver un nom vulgaire en français. Effectivement, il ne semble pas officiellement exister pour l’instant. En anglais cependant, cette dernière est communément dénommée «black-footed spider» et «Yellow sac spider». Mais, il est expliqué sur Wikipédia que Chiracanthium mildei à été préalablement classifiée à tord dans la famille dénommée «sac», c’est-à-dire la famille des Clubionidae. Or, Chiracanthium mildei est plutôt dans la famille des «long-legged sac spiders» c’est-à-dire des Miturgidae. De la sorte, puisque l’important est de se comprendre, je choisirai donc un nom simple évoquant la couleur de l’araignée. Bref, voici donc « l’araignée jaune à pieds noirs».

L’homme est un animal qui lève la tête au ciel et ne voit pas les araignées au plafond.
Jules Renard

Fiche technique de Chiracanthium mildei
cheiracanthium_fiche.gif
•La coloration du corps de cette petite araignée varie de vert pâle à jaune blanchâtre. On peut parfois distinguer une tache allongée sur l’abdomen. Ce dernier est légèrement translucide et peut changer de couleur selon la nourriture absorbée. Il se termine par des filières coniques plutôt que cylindriques.

•La tête porte deux rangées horizontales de quatre yeux à peu près de la même taille. Les palpes et les chélicères sont bruns.

•Les pattes sont assez longues, la première paire l’étant davantage que les autres.

•L’araignée mesure environ 7 mm de long.

•Cette espèce nocturne ne construit pas de toile et capture ses proies en chassant.

•Elle peut mordre, mais cette araignée reste cachée la plupart du temps. C. mildei est la seule espèce du Québec dont la morsure peut causer des nécroses

————————–

J’ai écris une suite à cet article en novembre 2007
 Nouvelles observations sur des araignées du Québec
Nouvelles observations sur des araignées du Québec

Le mystère des piqûres nocturnes durant notre sommeil… sur la piste des punaises de lit

Puis finalement écrit en 2011, la suite à ce billet: Le mystère des piqûres nocturnes durant notre sommeil… sur la piste des punaises de lit

Articles similaires dans ce blog

572 184 visionnements

168 Commentaires

  1. Si tu dis que tu t’es réveillé avec de petit point rouge…moi je dis punaise de lit ma chère, car ce que tu semble nous dire ressemble étrangement au symptôme que j’avais avec mon problème de punaises. Ces  »saloperies » de punaises peuvent causer des réactions allergiques très forte si tu y est semsible et comme il est cité plus haut  »80% des morsures rapporter était causé par d’autre arthropodes »

    Met ton lit dehors au froid pour tuer ces parasites infectes.

  2. Pour ma part, ma plaque rouge s’est développée le jour suivant… au départ je n’avait qu’une partie de ma peau qui était noire, juste un petit point qui n’était pas du tout sensible… et ça commencé à rougir autout et à grossir jusqu’à devenir de la taille d’une clémentine. Ensuite des petites piqûres sont apparues sur toutes mes jambes et se sont multipliées de plus en plus pendant environ une semaine.

    Les points que tu apportes sont fort intéressants et tu as raison de dire qu’il m’est impossible d’affirmer assurément qu’il s’agit bel et bien d’une Cheiracanthium. Toutefois j’ignore réellement ce qui a pu causé de telles réaction et je doute des autres possibilités que tu as nommé.

    Merci de l’échange 🙂

  3. J’ai relu soigneusement la prose ci-dessus :

    « 80 % des cas de rougeurs et autres symptômes spontanément associés à des morsures d’araignées étaient en fait causés par d’autres arthropodes. Parmi ceux-ci se trouvaient des puces, des tiques, des punaises, des acariens, des mouches, des abeilles et des guêpes. Diverses lésions sont aussi parfois confondues à tort avec des morsures d’araignées. Il peut s’agir de symptômes associés au virus Herpes simplex, à une dermatite arthritique, à un ulcère diabétique, à des plaies de lit, à la maladie de Lyme ou à une réaction à l’herbe à puce ».

    il ne reste donc que 2 chance sur 10 que ce soit une araignée !!

    il est dit aussi :

    « « Nos espèces indigènes, comme presque toutes les araignées du monde, produisent du venin pour paralyser ou tuer leurs proies. Mais aucune des araignées vivant au Québec n’est capable d’empoisonner un humain. Aucune n’est même considérée comme dangereuse. Les chélicères de la grande majorité des araignées de chez nous sont trop petites et trop faibles pour percer notre peau. Celles qui arrivent à nous mordre ne causent généralement qu’une douleur passagère. Il faut toutefois noter que, dans de rares cas, des réactions allergiques peuvent se manifester ». »

    Je lisais aussi par ailleurs :

    « Un homme de 19 ans a été abruptement réveillé pendant la nuit par la morsure douloureuse d’une araignée femelle de sac, plus tard identifiée comme mildei de Chiracanthium. (http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/3621996) »

    La morsure semble donc douloureuse à vous réveiller… Celles et ceux qui sont persuadés avec été mordu par une Cheiracanthium ont-elles(ils) été réveillés par cette douloureuse morsure ?? (je ne parle pas de celles & ceux qui ont eu plusieurs piqûres)

    Voilà quelques réflexions…

    Richard

  4. J’ai relu soigneusement la prose ci-dessus :

    « 80 % des cas de rougeurs et autres symptômes spontanément associés à des morsures d’araignées étaient en fait causés par d’autres arthropodes. Parmi ceux-ci se trouvaient des puces, des tiques, des punaises, des acariens, des mouches, des abeilles et des guêpes. Diverses lésions sont aussi parfois confondues à tort avec des morsures d’araignées. Il peut s’agir de symptômes associés au virus Herpes simplex, à une dermatite arthritique, à un ulcère diabétique, à des plaies de lit, à la maladie de Lyme ou à une réaction à l’herbe à puce ».

    il ne reste donc que 2 chance sur 10 que ce soit une araignée !!

    il est dit aussi :

    « « Nos espèces indigènes, comme presque toutes les araignées du monde, produisent du venin pour paralyser ou tuer leurs proies. Mais aucune des araignées vivant au Québec n’est capable d’empoisonner un humain. Aucune n’est même considérée comme dangereuse. Les chélicères de la grande majorité des araignées de chez nous sont trop petites et trop faibles pour percer notre peau. Celles qui arrivent à nous mordre ne causent généralement qu’une douleur passagère. Il faut toutefois noter que, dans de rares cas, des réactions allergiques peuvent se manifester ». »

    Je lisais aussi par ailleurs :

    « Un homme de 19 ans a été abruptement réveillé pendant la nuit par la morsure douloureuse d’une araignée femelle de sac, plus tard identifiée comme mildei de Chiracanthium. (http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/3621996) »

    La morsure semble donc douloureuse à vous réveiller… Celles et ceux qui sont persuadés avec été mordu par une Cheiracanthium ont-elles(ils) été réveillé par cette douloureuse morsure ?? (je ne parle pas de ceux qui ont eu plusieurs piqûres)

    Voilà quelques réflexions…

    Richard

  5. J’ai relu soigneusement la prose ci-dessus :

    « 80 % des cas de rougeurs et autres symptômes spontanément associés à des morsures d’araignées étaient en fait causés par d’autres arthropodes. Parmi ceux-ci se trouvaient des puces, des tiques, des punaises, des acariens, des mouches, des abeilles et des guêpes. Diverses lésions sont aussi parfois confondues à tort avec des morsures d’araignées. Il peut s’agir de symptômes associés au virus Herpes simplex, à une dermatite arthritique, à un ulcère diabétique, à des plaies de lit, à la maladie de Lyme ou à une réaction à l’herbe à puce ».

    il ne reste donc que 2 chance sur 10 que ce soit une araignée !!

    il est dit aussi :

    « « Nos espèces indigènes, comme presque toutes les araignées du monde, produisent du venin pour paralyser ou tuer leurs proies. Mais aucune des araignées vivant au Québec n’est capable d’empoisonner un humain. Aucune n’est même considérée comme dangereuse. Les chélicères de la grande majorité des araignées de chez nous sont trop petites et trop faibles pour percer notre peau. Celles qui arrivent à nous mordre ne causent généralement qu’une douleur passagère. Il faut toutefois noter que, dans de rares cas, des réactions allergiques peuvent se manifester ». »

    Je lisais aussi par ailleurs :

    « Un homme de 19 ans a été abruptement réveillé pendant la nuit par la morsure douloureuse d’une araignée femelle de sac, plus tard identifiée comme mildei de Chiracanthium. (http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/3621996) »

    La morsure semble donc douloureuse à vous réveiller… Celles et ceux qui sont persuadés avec été mordu par une Cheiracanthium ont-elles(ils) été réveillé par cette douleureuse morsure ?? (je ne parle pas de ceux qui ont eu plusieurs piqûres)

    Voilà quelques réflexions…

    Richard

  6. Oui tu as raison. Je ne veux pas absolument que ce soit cette araignée… mais j’ai fais des recherche et j’ai rien trouvé d’autre qui puisse correspondre à ce que j’ai eu.. tandis que tous les symptômes qui apparaissent sur ce site se sont manifestés chez moi.

    Donc oui, jusqu’à preuve du contraire, je reste dans l’idée que c’est cette araignée qui m’a mordu.

  7. Hum… J’ai relu tes commentaires Geneviève et ne trouve nulle part que tu ais identifié la bestiole qui t’as occassionné cette sévère piqûre… Pourquoi veux-tu que ce soit absolument cette araignée ? C’est effectivement une réaction importante et douloureuse et tu as manifestement une réaction allergique importante mais encore un fois, elle n’est pas signé puisque tu n’as pas vu la bestiole responsable et dieu sait si pas mal d’insectes peuvent être responsables de ce genre de piqûre… Ceci dit, je compatis à ta douleur !
    Richard

  8. Bonjour Vincent.

    Je suis d’accord sur certains points que tu apportes, toutefois, je crois que tu juges sévèrement les propos qui ont étés portés par tous.

    Personnellement ce site m’a grandement aidé parce que j’ignorais totalement ce à quoi j’avais affaire quand je me suis rendu compte que ma morsure s’agravait de jour en jour et que même les médecins étaient incapable de définir ce que j’avais. J’étais bien heureuse d’avoir des témoignages et des conseils quant à la guérison de ma morsure. Je ne pense pas avoir vu qui que ce soit dire qu’il fallait tuer toutes les araignées et encore moins qu’il allait mourrir.

    Je trouve intéressant d’avoir ces informations à ma disposition et je suis contente d’être informée que ce type d’araignée peut provoquer une très forte réaction, s’il y a morsure. Personnellement, même si je ne meurt pas en me faisant mordre par cette araignée, crois-moi que si j’en voit une je vais tout faire pour éviter de revivre ce que j’ai vécu cette été…

    « Je ne dors plus la nuit tellement ça brûle et même les comprimés et la cortisone que m’ont prescrit le médecin ne font plus effet. »

    « Aujourd’hui, ma morsure fait environ la grosseur d’une clémentine et est rouge vif. Les rougeures ne diminuent pas et les autre piqûres ont triplés, voir même quadruplé, il me serait impossible de les compter tellement elles sont nombreuses. »

  9. Mon cher Vincent,

    Ça te revient peut-être à toi de dire ce qu’elles peuvent nous apporter de bon….Peut-être que ce blog n’attend que ton commentaire pour expliquer tous les côtés positifs de cette araignée au lieu d’écrire que tout le monde ne connait rien en la matière. Si les gens commentent à leurs sujets, c’est peut-être qu’ils ont, eux aussi, des choses à dire. Mais ce blog est justement pour parler de cette araignée, en bien ou en mal, tout simplement.

  10. C’est plate que tu te soit fait mordre, mais ce n’ai pas la fin du monde et il ne faut pas mépriser la petite bête pour autant. Les gens voit toutes ces morsures et mal que les gens disent sur eux (araignées) et grâce à ces gens la ces personnes retiennent que le mal de ces petite bête et s’amuse à les tuer pour rien (comme ce que tout mes amis(e) font. Ils disent tous que les araignées pique et ces dangereux alors qu’ils ne connaissent rien sur le sujet. Quand je dit  »tout le monde » je voulais dire une très grande majorité. Il faut arrêter de capoter avec ça! Tu tes fait mordre, désolé de l’entendre, mais la vie continue et t’en mourra pas! Alors arrêter de commenter toute sorte de chose à leur sujet et essayer donc de montrer le bon côté de ces petites bêtes et ce qu’elle peuvent nous apporter…

  11. Ce message est pour Vincent qui dit…..Mais qu’est-ce qu’une petite morsure d’araignée dans la vie d’un humain? Si tu regardes plus haut, sur ce blog tu y verras une des morsures que cette bestiole m’a laissé et il y en a eu quelques unes après celle-ci! J’avoue être peut-être plus sensible à ce genre d’araignée, mais depuis ce temps je la redoute encore plus. Je n’ai jamais entendu quelqu’un dire qu’une araignée est méchante, comme tu dis…..peut-être juste un peu plus répugnante pour certains. Il faut juste respecter l’opinion des gens sans en blâmer la planète au complet et peut-être que pour toi, une araignée est aussi inoffensive qu’une fourmi, mais encore là, dépendamment de la sensibilité des gens!

  12. Mais qu’est ce qu’une petite morsure d’araignée dans la vie d’un humain? Se casser un bras fait autant mal, mais pourtant on n’en a beaucoup moins peur et ce n’ai qu’une petit bête de rien du tout. Il ne faut pas les mépriser -_- ». Ça fait quoi si on se fait mordre, pas grand chose!?? ON NE MOURRA PAS! Les gens on donné une valeur à ces araignées sens même les connaitre et vous vous les suivez. Vous avez vu quelqu’un qui avait peur des araignées et qui on dit que c’était méchant et que ça mordait (lorsque vous étiez petit probablement) et tout le monde le croit! C’est à cause de ces gens là que tout le monde en n’a peur! Vous ne connaissez rien sur eux alors vous en avez peur et les méprisés, tel est la devise d’un humain. Détruire ce qu’il ne connait pas. Pathétique. Une araignée est aussi inoffensive qu’une fourmi et pourtant je me suis fais mordre plus suivant par des fourmis que par des araignées… -_- »

  13. Bien d’accord aussi avec Geneviève… la plupart sont inoffensives mais les quelques qui reste occassionnent parfois, si elles sont coincées, de cuisantes morsures… Reste à les identifier et les mettre « simplement » dehors où elles vous rendont de bons et loyaux services…
    Richard

  14. Les araignées sont peut être pas dangereuses, mais pour avoir été mordue par cette araignée, je peux vous dire que j’en ai vraiment plus peur qu’avant… c’est vraiment attroce comme douleur.

  15. Bonsoir Vincent,

    Je suis assez d’accord avec toi mais ne minimisons pas tout non plus… il faut raison garder… :-)))
    Que nous n’intéressons pas les araignées parce qu’elles ne se nourrissent pas de sang là je suis d’accord… ce n’est donc pas elles qui viendront nous mordre… la plupart sont plutôt peureuses et la fuite sera leur premier réflexe…
    Ce n’est que lorsqu’elles sont coincées qu’elles mordent pour se défendre !
    Rares sont celles capables de percer la peau humaine et elles ne mordent avec venin qu’une fois sur deux… la plupart sont donc « inoffensives » même si je n’aime pas ce mot car toutes les araignées ont quand même du venin !
    Tu les manipules depuis 20 ans sans te faire mordre… tant mieux… (habituellement la peau des mains est suffisamment épaisse) L’arachnologue que je connais me dit aussi qu’il a manipulé des dizaines (voire des centaines) de Tegenaires sans qu’elles essayent même de le mordre… ce sont des expérience à prendre en compte.
    Mais de toi à moi, je n’essayerai quand même pas de manipuler à main nue cette Chiracanthium, une Dysderidae ou une Segestria… qui sans être vraiment dangereuses leurs morsures sont quand même cuisantes… sans parler des personnes allergiques.
    La peur des araignées est peut-être illogique mais certaines personnes en font une véritable psychose… à ne pas dédaigner et cela se soigne !
    Une maison sans araignée n’est pas une maison saine… là on est d’accord !
    Les araignées sont très utiles et nous éliminent quantité d’insectes/vermines désagréables…
    Vous avez beaucoup plus de chance de vous faire piquer par un insecte, même à l’intérieur, que mordre par une araignée…(puces de lits etc…) avec parfois de désagréables conséquences !
    Merci Vincent de ce témoignage « positif » !
    Richard

  16. Cher Vincent,
    De mon côté je suis fascinée par les araignées et je les laisse en liberté et les observe souvent. Il faut que tu tiennes compte par contre que certaines personnes ont eu des problèmes de santé très désagréables à cause de morsures d’araignées. Moi la première. Il faut juste comprendre ici que comme certains ont des réactions a des piqûres de maringouins et la majorité non, il en va de même pour les morsures de certaines araignées. Tu fais probablement partie des privilégiés pour qui ces morsures n’occasionnent pas de réaction physique. Il ne faut juste pas juger les gens sans savoir 🙂 sans rancune.

  17. Arrêter de dire que les araignées sont dangereuses et qu’elles ne font que mordre et tout. Les Araignées que l’on retrouve au Québec sont inoffensive. Je cohabite avec des araignées depuis 20ans et je n’ai jamais été mordue une seule fois et les seule araignées que l’on retrouve dans les domiciles sont les mildeis (cité dans l’article du haut) les Tégénaires, les dysderidae, les pholcidaes et quelques fois on retrouve des épeires. Toutes ces araignées sont COMPLÈTEMENT inoffensive pour l’humain et elles ne vous veut aucun mal! Lorsque j’en vois une, je la prend dans mes mains et je la sort dehors de la maison quand c’est l’été et si c’est l’hiver, je les laissent se promener à leur guise. Il n’y a aucun danger et aucune ne sont dangereuse pour la santer humaine. Avoir peur d’une toute petite bête aussi inoffensive que cela est tout à fait illogique… (Je pourrais comprendre pour les Tarentules et autres espèces de ce genre par contre 😀 )

  18. Merci pour ton site trés intéresant 🙂 Moi j’habite aussi une maison menacer par les arraignées. Le plus pire c’est que ma chambre est la piece la plus visiter par les arraignées,oh… misaire!!!!! Cepandant ma curiositée ma faite visitée ce site qui mas faite changer mon avi.Je devien mainte nat une fille trés interéser par les arraignées et jour et nuit je n’arrete pas de les admirer chaque fois que j’en voit.

    merci encor!!! 😆

  19. Moi je suis terrorist par les arraignées, mais par ma malchance j’habite une maison qui on est tous plein!!!!!!!! J’ai donc commencer a faire des recherches sur les iarraignées pour voir si il ya beaucoup d’elles qui sont venimeuse… et la j’ai les larme au yeux de peur.

  20. Moi qui croyais que les arraignées portaient chances……J’ai fais la connaissance de une, un matin de grasse matinée. Jai senti quelque chose bouger sur mon epaule, je croyais que cetait un cheveux alors jai essayé de l’enlever..Jai senti une bete courir le long de ma poitrine…le cri de la mort!!!! Je lai ecrasé avec un toutou , mais cest quelle refuse de mourir celle la. Finnallement , au bout du 7 coups, elle vit encore mais ne peut plus courir. Direction toilette.Je me rend compte que lépaule me brule, j’ai une boursoufflure de la grosseur de l’ongle du petit doigt et une très grosse zone rouge qui l’entoure. Mais le plus inconfortant, c’est la sensation de brulure , comme celle dune guêpe.

  21. Bonjour, moi j’ai carrément une PHOBIE des araignées… je regarde les photos de ce site et j’ai des larmes aux yeux.
    En mars dernier j’ai eu des piqures qui on commencé à apparaitre j’en ai eu une sur un doigt, une sur ma jambe, une sur mon bras, 3 sur le haut de ma cuisse et ceux sur ma cuisse on fait de la nécrose au milieu c’étais un petit rond noir, sa fait 8 mois et j’ai encore les cicatrices. J’étais en résidence à ce moment, on pensait donc au punaise de lit, bed bugs, mais non, ce n’étais pas ce type de piqure… j’ai donc trouver ce site et mes piqures ressemblaient, mais aucune trace de ces araignées… sa faisais presque 2 semaines que je ne dormais kasiment plus la nuit… et a la fin de la session j’Ai demenager, donc j’en avais plus….
    Cet été a la fin juin, j’ai eu 2 piqure, une sur ma cuisse en avant et une sur mon bras… celle sur ma cuisse a parti pares 3 jours et l’autre a rester pres de 1 semaine et demi.

    Et voila j’En avait pas eu depuis… mais hier j’en avait 2 nouvelles, une sur mon genoux et une sur mon avant-bras… celle sur mon avant bras est rouge/rose et elle est genre ronde avec un point au milieu, le point est petit et blanc, je l’ai ‘peter’ et il y a eu un peu de pus qui a sorti, mais rien d’extravagant… mais c’est bizarre parce que ma piqure est ronde et a comme une  »tige » qui sort de la forme, pour vous donné une idée on dirait un ballon à l’hélium avec une corde en dessous… c’est enflé et très douloureux…
    j’ai pris une photo, mais je ne peux pas en mettre sur le mur…
    si qqun c’est comment la mettre juste me le dire s.v.p,
    mais s’auriez-vous de quoi il s’agit???
    merci

  22. Je sais que c’est une Chiracanthium-mildei parce que je l’ai observé dans le kleenex et gardé pour faire des recherches sur internet. Mais la mienne avait le «cul» plutôt verdâtre et non jaune.

  23. Je demeure à coté du marché Jean-Talon et je me suis fais mordre hier soir. Ça brûlait énormément et c,est devenu rouge environ 4 pouces tout le tour de la morsure. Ce matin seulement un petit point rouge… J,espère qu’il n’y aura pas nécrose… ishhhh

  24. Tu n’aurais pas une photo de ta blessure Karine ?
    Comment est-ce arrivé ?
    Richard

  25. Pauvre toi Karine :(…et bien d’après ce que j’ai lu sur internet jusqu’à date..les nécrose guérisse pour la plus part d’elle même…ça peux prendre plusieurs mois oui :(…et tu risque d’avoir une cicatrice sur le bout de ton doigt aussi :(…sois patiente..

  26. Bonjour,
    Je suis aller voir un medecin, et verdicte, jai une morsure sur le bout du pouce !!
    Cela fait maintenent 3 mois… Jen peu plus !! Je veux que ca guérise !!!!!!! je lave la plaie a tout les jours, je met de la glace, je ne gratte pas et le doc ma prescrit de la crème cortisone 2.5%… Bref, je fais tout pour que ca parte !!! Je ne sais plus quoi faire !!! Je demande de laide svp !! Les medecin et les pharmacien ne connaisse pas ca.. ma plaie est grosse comme un 5 sous, et a laire dune méga nécrose… la peau tombe et craque et rougit….cela change de forme a tout les jours !!! Merci de bien vouloir me répondre !!! Ca fait telement mal !!!! Karine

  27. Effectivement..c’est très possible j’ai déjà été mordu plus de 3 fois au même endroit.. XD..c’est très douloureux…

  28. J’ai été probablement piquée par une araignée jaune, d’après vos écrits.

    Est-il possible d’avoir plusieurs morsures d’araignée ? J’ai 5 morsures sur la jambe qui ressemblent étrangement à ce que j’ai vu sur votre site.

    J’attends votre réponse.

    Merci

  29. WOW!!!!, merci!! C’est exactement ce que j’ai vue!! et oui je l’ai relâché car j’adore les araignées et je sais à quel point elles sont utiles! ^_^..et maintenant j’en sais un peu plus sur celle-ci!!…

    Merci beaucoup!!

  30. Bonjour Vincent,

    Ta description semble caractéristique d’une Dysderidae, genre Dysdera crocata…
    à toi de voir sur Internet… :-)))
    Bravo pour l’avoir relachée… c’est une mangeuse de cloportes très utile !!
    Richard

  31. En passant, votre article était super!!..merci beaucoup!!

  32. Bonjour, il y a quelques jours…j’ai trouvé une une araignée que je n’avais jamais vue auparavant….celle-ci ma même fait peur juste à la regarder..j’aurais du prendre une photo..malheureusement je n’avais aucun appareil :(….Je vais la décrire du mieux que je peux. L’araignée en question mesurait 3 à 3.5cm de long. L’abdomen était totalement blanc (blanc, blanc gris très difficiles à dire) et était complètement neutre, c’est à dire qu’il n’y avait aucun petit dessins distinctif. Sa tête était d’un rouge foncé menaçant et on distinguait facilement les yeux (les yeux était sur le dessus de la tête). Les pattes, disons environ1.5cm en largeur d’un rouge un peu plus pâles que la tête….maintenant le plus épeurant. Je n’avait jamais vue une araignée aussi grosse en liberté ici. Je distinguait ses crocs acérer (un peu comme l’araignée la plus venimeuse en Australie (en anglais, la FUNEL WEB SPIDER). Ces croc me donnat la chaire du poule et avait l’air très dangereux. J’ai remarquer sont comportement agressif en tout temps!!..elle est du type combattante…contrairement aux autres araignées d’ici qui s’enfuit lorsque qu’on les touches ou approche..elle se retournait et levait ses crocs prête à mordre et à se défendre..j’ai soumise l’araignée à un test comme vous dite en plaçant un bâton cotonneux devant celle-ci. Aussitôt elle a mordue mon bâton de plein fouait!! et j’ai du prendre du recule avec peur o.O ( j’ai remarqué une force étonnante provenant du sujet..elle est suffisamment forte pour agripper mon bâton et le tirer vers elle même..o.O..elle a été asser forte pour tirer ma main au complet lorsque sa patte ces coincé dans le coton!..un bref moment par contre)..alors dites moi par hotmail…savez vous qu’elle est cette araignée? je l’ai relâché en espérant quel perde mon adresse XD….S.V.P j’attend votre réponse!

  33. Je ne veux inquiéter « personne »!!!6 ans que j’habite là,;villa de 1930; »classée »:
    avec un magnifique jardin « arboré » de 1000 mètres carrés,d » »essences » et de plantes « rares…..
    Un « jardinier attitré;depuis des années…..
    Une amie des Philippines,insiste pour ramasser des herbes pour ses « cobayes »,
    dans mon jardin….Je vide une poubelle,à demi remplie d’eau et de feuilles mortes;remplie d’eau;je dérange ainsi,bétement,une poubelle en plastique,adoss »ée contre un arbre;je ne sens rien…
    Le lendemain,ma main me brule et a triplé de volume;pharmacie et cortisone;
    2 jours après,cette amie m’emmènne en urgence chez son médecin:
    18 cachets de cortisone en 3 jours;
    Je ne rigole plus du tout;
    1 semaine après,
    je revois mon propre médecin;ma main suppure du pus;
    Plus « emmerdant »!!!
    Pommade antibiotique pendant 1 semaine,en plus!!!!
    Enfin,rien de « grave »;
    Mais enfin ,à tous les campeurs qui camperont chez nous cet été,dans le var
    et qui auront le malheur de « déranger » une de ces araignées,si paisibles le jour,
    et actives la nuit,bien « planquées ,indolores mais vénéneuses,
    juste leur dire: »mettez des gants »;discrètes,mais vraiment douloureuses….
    Un véritable « emmerdement »!!!!que les piqures de ces araignées-là!!!
    Merci de visionner les dégats qu’elle créent!!!!
    (De vraies vacances « foutues »!!!)
    Bonnes vacances à tous!!!
    cordialement
    mammie-Nova

    quand

  34. Bonsoir,
    je vis depuis 6 ans en Provence;
    Cette année, je viens de supporter plus d’un mois de soins intensifs,
    dus à une piqure d’araignée;dite «  »recluse »;en Provence;ou je possède un jardin (de mille mètres carrés; »arboré »!!!)
    Oèdème généralisé de ma main droite!!
    sous cortisone(6 cachets par jour!!!
    Après plus d’une semaine de « Célestène),et de douleurs,
    je suis toujours sous pommade(: »Mupiderm »(antibiotique » pour 1 semaine,
    encore:main purulente;brulures intenses;
    Prenez soin de vous;;
    Jamais « allergique » avant cet « épisode »!!!!
    Cettte « araignée »,vraiment,
    fera de gros dégats sur vous et vos « enfants »!!!!
    Ce qu’un « adulte » supportera,comme moi(60 ans)
    vos » petits enfants »,eux,
    risquent un oédème «  »allergique;grave;dans le var…..Eté 20010…..
    Petite bete,mais « gros « dégats »!!!!
    Evitez les terrains en « friche; »eth autes herbes; »épillets »,etc……

    Faites « gaffe » à toute piqure d’araignée,suscpetible de « s’infecter’;ici;ou ailleurs!!!
    Cette araignée provoque une « nécrose » des tissus qu’elle a piqué!!!!

    Pas de quoi rire!!!

  35. Et bien parlez moi en de cette araignée. Mon fils est allé aux urgences pour un gros abces au dos ce week-end pour nous informer que cette araignée en était la cause et une plaie ouverte avec nécrose au pourtour de l’ouverture qui ne cessait de grossir. Attendons les résultats de la culture et on verra si on va y mettre un microbiologiste sur le cas si demain tout ne va pas mieux. Tout ça a commencer avec un inconfort de sa part au dos avec présence d’un petit bouton à tête blanche. L’urgentologue de montreal avait déjà vu ça et dit que ça fait environ quelque années qu’elle fait ses ravages. Attention aux enfants qui ne se plaignent jamais comme le mien. Vaut mieux consulter avant trop de dommage. Merci Une maman inquiète

  36. Bonjour Geneviève,
    Je suis bien contente que tu ailles mieux…Dans mon cas à moi, je ne suis pas aller voir le doc!….c’est surement la raison qui fait que ça a duré plus longtemps…..Sois vigilante tout autant que je peux l’être depuis cette histoire!

  37. Bonjour Carole!
    Je te redonne de mes nouvelles 🙂 Ma piqûre est presque totalement disparue 🙂 Les médicaments du médecin ont du faire effet… Pour ce qui est des autres petites rougeures, elle disparaissent peu a peu..

    C’était l’enfer sthistoire la! Il était temps que ça s’arrête… Ça semble avoir durer moins de temps que les autres témoignages que j’ai lu…

    Merci encore!
    Geneviève

  38. Bonjour Kathia,
    C’est assez complexe de dire si ça arrive souvent ou pas….et tout dépend du fait s’il y a ce genre d’araignées chez toi. Je voudrais bien pouvoir te rassurer et te dire de ne pas t’en faire…mais sois quand même vigilante et porte plus une attention autour de toi. Bonne soirée.

  39. Bonjour Carl,
    Merci d’avoir partagé tes connaissances sur le net. Je ne sais pas trop comment c’est arrivé car la journée d’avant j’ai fais du jardinage, mais un matin(il y a 1 semaine) je me suis levé avec une rougeur. Mon index était de couleur rouge-pourpre 2cm x 1cm et une sensibilité à la pression. Ça avait l’air d’une brûlure mais sans phlyctène et je n’avais aucune sensibilité marqué au froid/chaud comme dans le cas d’une brûlure. Mystère jusqu’à cet après-midi! Maintenant c’est guéris! Jusqu’à ce jour je vivais dans l’insouciance… mais là je sais!!!!!!
    L’information c’est le pouvoir! (Sur les autres, sur ce qui nous entourent et pour se protéger sois-même).
    J’ai regardé sur wikipédia et je n’ai pas vu votre fiche.
    Merci 😀

  40. bonjour je sais que sa peut parraitre bizzard mais jai 13 ans 🙄 et je minquiete beauscoup a ce sujet je voudrait savoir si sa arrrive fréquament ou me rassurer 🙁 quelque chose svpl 😉

  41. Bonjour Geneviève,
    Le truc, et je sais ce n’est pas évident, est de ne pas se gratter, car plus tu grattes et plus tu étends le venim, c’est pour ça que « le point noir » grossit et surtout mets de la glace. Dans mon cas à moi, au bout de quelques jours tout s’est résorbé. J’espère t’avoir aidé et en repostant un commentaire sur ce blog, pour donner suite à celui-ci, il sera également rediriger dans mon courriel, comme ça, je saurai si tu vas mieux. Bonne Chance. Carole

  42. Bonjour!
    Dimanche passé, je me suis rendu compte que j’avais un espèce de point noir sur la jambe droite… Je me demandait ce que c’était, puisque c’était bel et bien ma peau qui était noire et non une gale.

    Dès le lendemain, j’ai quelque autres piqûres (beaucoup moins importantes) qui sont apparues sur mes deux jambes, et le point noir s’est mis a s’aggraver, dans le sens ou des rougeurs se sont mis a apparaitre tout autout. Ca piquait, ca brûlait, c’était l’enfer.

    Je suis tombé sur ce site cette semaine, et la photo de la morsure de « Carole Leblanc » ressemble étrangement a la mienne, voire meme qu’elle est identique, sauf que ma piqure est réellement pire. Je ne dors plus la nuit tellement ça brûle et même les comprimés et la cortisone que m’ont prescrit le médecin ne font plus effet. (Celui-ci n’avait pas du tout l’air de savoir a quoi il avait a faire lorsque je l’ai consulté)

    Aujourd’hui, ma morsure fait environ la grosseur d’une clémentine et est rouge vif. Les rougeures ne diminuent pas et les autre piqures ont triplés, voir même quadruplé, il me serait impossible de les compter tellement elles sont nombreuses.

    Je ne sais plus quoi faire, est-ce que quelqu’un aurait idée de quoi faire avec de telles réactions? Je crois faire une réaction allergique a cette araignée et je ne vois plus la fin!

    Merci de votre aide 🙁

  43. Bravo Mario – François… Apprends-lui quand même à les reconnaître car toutes ne sont pas à manipuler… Cette araignée jaune par ex, Cheiracanthium, est à éviter… il est vrai que les araignées ne cherchent pas à mordre si on ne les dérange pas… elle nous considère comme un support… Si on les embête ou si elles restent coincées quelque part, certaines peuvent mordre, dans 50% des cas à sec car leur venin leur est précieux et beaucoup ne savent même pas percer la peau humaine… mais bon, il reste quand même certaines « autres » moins cools qu’il faut apprendre à reconnaître et leur foutre la paix !! (Segestria – grosses Lycoses – Cheiracanthium (bien sûr) et quelques autres… morsures cuisantes avec complications -, qui plus est si on est allergique…) mais bon, les araignées restent moins dangereuses que les guêpes par ex…
    Richard

  44. Je voulais corriger les erreurs glissées dans le texte. Les araignées sont utiles en agriculture. Araignée du matin,chagrin; araignée du soir espoir…araignée du midi…youppi. Mon petit fils adore les araignées. Il est âgé de 6 ans et il les prend dans la main. Je lui expliqué l’influence des toiles en fonction de la météo. Les araignées nous indiquent les vents. Quelles architectes.

  45. Là jeconstate la pertinence de l’outil internet. Merci pour la qualité des articles et la présentation générale. J’ai été piqué par une araignée. Je devrait dire mordu. Je vois 2 petits trous approchés d’environ 2 mm en plein centre de rougeurs. J’aime les araignées pour leur utilité en entre autre. J’ai passé le balai sur la facade de la maison. Je crois que la grosse araignée s’est invitée chez moi.

    Merci encore et bonne continuité.

    Montréal.

  46. bonsoir à toi,

    Si tu regardes plus haut sur ce blog, peut-être y verras-tu semblable morsure. Est-ce que cette dernière est semblable à la tienne??? Dans mon cas à moi, ça a prit environ 3 à 4 jours pour qu’elles commencent à se résorber.

  47. bonjour a tout ceux qui pouront me répondre. vla 3 semaine jme suis réveiller avec une de sais morsure sur mon avant bras droit pis moi jai une cicatrise juste en desous de ma nouvelle laideur loll .sa pique po mal mais jme grate po beaucoup parce que a momment donner ses incontrolable comment sa pique. ya po un moyen que sa parte le plus vite possible ? parce que sa fait comme un bouton brun foncé et rose au milieux comme une piqure de chez po quoi es quil aurais dautre espese que sette araignée qui peux nous masacrée de la sorte loll ?ma morsure est grose comme un 5 cent pis on dirais que sa diminue po mais sa grosie po une chance.combien de temp sa prend dabitude pour que sa disparaitre ?parce que sa fait un bout pareil .merci davence a ceux qui peuve me répondre. Sébas

  48. Salutations ! Je trouve de ces araignées à toutes les semaines dans mon domicile. J’habite l’Ile-Perrot, terrain propice à cette catégorie d’insecte me suis-je fait dire. Je me suis fait mordre il y a 18 mois par une araignée jaune en haut de la cuisse. J’ai retrouvé l’intruse le lendemain matin dans mon pantalon de pyjama, morte. Je n’ai fait le lien que 2 jours après, en observant une morsure d’environ 2cms carrés blanche tirant sur le gris avec un pourtour rouge. Je peux vous dire que ca démangeait en titi ! Je me souviens aussi avoir eu le pire mal de tête de ma vie la journée de la morsure. Les démangeaisons ont facilement durées 2 mois. Rien a faire que d’attendre que cela guérisse et d’essayer de ne pas me gratter car cela empirait. La peau a repris son aspect rosé par la suite. Je n’ai jamais tué d’araignées de ma vie, je les emmenais dehors et tout le monde riait de moi, mais maintenant, celles-ci malheureusement ne survivent pas en ma compagnie. Trop de mauvais souvenirs.

  49. Bonsoir Jonathan,

    C’est presque sur qu’il y a d’autres araignées jaunes chez toi, si tu en as vu une…..En ce qui concerne les dangers de cette araignée……il te faudra l’éviter….et si pour quelques raisons, tu ne peux la voir, comme il m’est arrivé à moi ( voir mes commentaires ainsi que la photo que j’ai fait publier sur ce site), il ne faut surtout pas gratter là ou elle t’aura mordu. Tu peux voir l’étendu de ses dégâts, si comme moi tu es un tantinet plus sensible à cette bestiole. Je te conseillerais alors de mettre des compresses pour atténuer cette démangeaison qu’elle peut engendrer. Fais attention à toi…..carole

Laisser un commentaire