Accueil

Changement de zonage pour le “parc” Lafrance?

Par Daphnée Tranchemontagne
Publié dans Le Plateau
Le 17 Juillet 2012

Entretenu depuis des années par un groupe de citoyens, le terrain Lafrance, situé sur la rue du même nom, entre les rues des Érables, Parthenais, Marie-Anne et l’avenue du Mont-Royal, est en fait un terrain vacant appartenant à la Ville de Montréal. Afin d’assurer la sauvegarde de cet espace vert, l’organisme Côté cour, côté voisin demande à ce que son zonage soit modifié.

Michel Gagnon, président de l’organisme, a interpellé les élus à ce sujet, lors de la dernière séance du conseil d’arrondissement (3 juillet).

« On souhaite obtenir un zonage vert d’ici la fin de la présente année. Ce qu’on veut, c’est plus que du verdissement, c’est un projet communautaire où il se passe beaucoup d’activités. Ce terrain-là, c’est vraiment rendu un milieu de vie », a-t-il fait valoir.

Or, au début de la séance, le conseiller d’arrondissement pour le district De Lorimier, Carl Boileau, a déposé une résolution mandatant la Direction du développement du territoire « d’analyser les possibilités [de créer] un zonage vert permettant de préserver des terrains vacants, sans nécessairement les transformer en parcs ».

À la suite de l’intervention de M. Gagnon, le maire de l’arrondissement Luc Ferrandez a également ajouté que « ce qui bloque le verdissement de ce terrain-là, pour l’instant, c’est l’absence d’un zonage vert ».

« Il existe un zonage parc, qui lui, vient avec des conditions très précises quant à l’exploitation, la sécurité, etc. Pour de petites bandes de terrain, comme celle-là, on ne peut pas les mettre en œuvre. On a le même problème avec le parc Oxygène. Ça nous prend un zonage différent, sur lequel on est en train de travailler », a-t-il indiqué.

Concordance de zonage

Dans un article publié sur son site web le 24 mai, le journal Le Plateau relatait un cas survenu dans l’arrondissement Rosemont – La Petite-Patrie où un terrain de la Ville de Montréal, utilisé comme parc depuis des années, mais zoné « résidentiel » a été vendu à un promoteur immobilier pour y construire un projet immobilier.

Questionné à savoir si une telle situation pouvait se produire dans le Plateau-Mont-Royal, le chargé de communication de l’arrondissement, Michel Tanguay, avait alors assuré que c’était impossible, car celui-ci « a fait la concordance des zonages de ses terrains il y a environ deux ou trois ans ». Alors, comment se fait-il que ce parc soit toujours zoné « résidentiel »?

« Il y a déjà eu un duplex sur ce terrain et il est passé au feu. La Ville de Montréal l’a récupéré pour non-paiement de taxes. Il s’agit donc d’un terrain vacant que les citoyens ont décidé d’aménager, mais il n’a pas la fonction de parc », a précisé M. Tanguay.

Quant à savoir quant le nouveau « zonage vert » verra le jour, le chargé de communication indique que « le processus suit son cours ».

Pour en savoir plus sur le projet du parc Lafrance, on consulte le site Internet de Côté cour, côté voisin


Cette section de mon blogue principal
est dédiée à Josée Legault, inspiratrice de mon cheminement politique.
Puis aussi, à tous les autres journalistes impliqués par le juste récit de notre histoire collective.