Pages Menu
Menu catégories

Posté le 13 avril 2024 dans

Hôtel Silence : un sentier balisé menant à la lumière

Hôtel Silence : un sentier balisé menant à la lumière

Dans mon dernier article, je plonge dans l’univers de « Hôtel Silence » de Léa Pool, une œuvre qui explore la solitude et la rédemption à travers Jean, un homme en quête de sens après des épreuves personnelles. Le film, magnifié par des performances authentiques et une esthétique envoûtante, m’a touché par sa subtilité et sa capacité à exprimer les non-dits à travers des gestes simples. Malgré une trame prévisible, ce récit de guérison personnelle et collective offre une réflexion poignante sur la résilience humaine.

Lire la suite ...

Posté le 27 mars 2024 dans

Soleil, Mer et Action : Plongée dans le remake de Road house

Soleil, Mer et Action : Plongée dans le remake de Road house

J’ai récemment plongé dans le remake de « Road house », mêlant hommage et nouveauté sous le soleil des Keys de Floride. Entre l’ambiance « Miami Vice » et les scènes maritimes saisissantes, le film brille malgré ses personnages parfois caricaturaux. C’est un divertissement pur, idéal pour se détendre sans chercher de profondeur narrative.

Lire la suite ...

Posté le 24 mars 2024 dans

Les Ombres de la science

Les Ombres de la science

J’ai récemment visionné Double Blind, un thriller captivant bien qu’imparfait. Ce huis clos nous plonge dans une expérimentation médicale terrifiante où le sommeil signifie la mort. Malgré une fin prévisible et certains défauts, la réalisation visuelle et la performance de l’actrice principale brillent. Ce film évoque des questions intéressantes mais laisse certains désirs inassouvis.

Lire la suite ...

Posté le 5 mars 2024 dans

Dune réimaginée : L’audace de Villeneuve en deuxième partie

Dune réimaginée : L’audace de Villeneuve en deuxième partie

Dans ma critique de « Dune Partie 2 » de Villeneuve, j’y affirme avoir apprécié la profondeur politique et la division du peuple Fremen, ainsi que la maîtrise technique du film. Malgré ma connaissance de l’histoire qui diminue les surprises et une représentation manichéenne des Harkonnen, cette suite reste un chef-d’œuvre qui enrichit l’épopée de Herbert.

Lire la suite ...

Posté le 1 février 2024 dans

The Beekeeper : Un essaim de clichés et un bourdonnement d’ennui

The Beekeeper : Un essaim de clichés et un bourdonnement d’ennui

« The Beekeeper » se résume à un enchaînement de clichés avec un Statham en apiculteur vengeur peu convaincant. Les invraisemblances et personnages caricaturaux sapent toute crédibilité, tandis que la proximité des méchants détruit l’illusion d’un réseau mondial. Un film d’action décevant, rapidement éclipsé par des œuvres plus abouties comme « Silent Night » de John Woo.

Lire la suite ...