Pages Menu
TwitterRssFacebook
Menu catégories
Les citations utilisés dans ce blogue

Les citations utilisés dans ce blogue

« Si vous avez eu la chance d’avoir vécu à Paris lorsque vous étiez un jeune homme, alors, où que vous alliez pour le reste de votre vie, elle reste avec vous, Paris est une fête »

Le football est le reflet de notre société. Regardez bien l’expression d’un joueur sur le terrain, c’est sa photographie dans la vie

« Fais de toi une belle fleur et tu finiras par connaître le secret du papillon »

C’est seulement quand l’hiver est arrivé qu’on s’aperçoit que le pin et le cyprès perdent leurs feuilles après tous les autres arbres.

« Google n’est pas un dieu créateur, c’est un dieu spinozien en ce sens qu’il est le relais, ou du moins qu’il se veut le relais d’une nouvelle nature qui est celle d’Internet »

L’anarchie est partout quand la responsabilité n’est nulle part

« La survie est un équilibre entre l’adaptation aux changements et la résistance pour son identité »

— moi-même, dans ma page expliquant la mission de ce blogue

La manipulation consciente, intelligente, des opinions et des habitudes organisées des masses joue un rôle important dans une société démocratique. Ceux qui manipulent ce mécanisme social imperceptible forment un gouvernement invisible qui dirige véritablement le pays

« On n’est jamais aussi bon que sa prochaine performance »

« La perception du temps est sans doute liée aux moyens techniques dont l’homme se sert pour gagner du temps ou le tuer »

« La dictature c’est ferme la; la démocratie c’est cause toujours »

« L’indépendance, ce n’est pas une récompense, c’est une responsabilité »

Que tu sois blanc, noir, bleu, mauve, jaune avec des pitons, j’m’en sacre ! Tout ce que je veux savoir c’est si t’es de notre bord. Pis si t’es de notre bord, t’es mon frère, sinon… ch’t’haïs

À l’image de leur société sclérosée, ils étaient tous congestionnés, seuls dans leur petite boite de métal, muets comme des carpes… et à court d’idées pour se sortir du labyrinthe tracé par la corruption

« Il y a des tas de gens qui vont directement du déni au désespoir sans passer par l’étape qui consiste à agir pour résoudre le problème »

« On ne sait de quoi se réjouir, ni de quoi s’affliger dans la vie. Le bien amène le mal, le mal amène le bien »

La propagande est aux démocraties ce que la violence est aux dictatures

Une heure de skate-board est un bon remède contre les dégoûts de la lecture

« Celui qui sème le vent moissonnera la tempête »

Dieu a créé l’abeille mais le diable a créé la guêpe

Combien faut-il abattre d’arbres pour fabriquer le papier de la campagne électorale du parti écologique ?

« Croyez-vous encore qu’une croissance infinie soit possible sur une planète où les ressources sont limitées? »

L’information est l’oxygène des temps modernes

Savoir s’étonner à propos est le premier pas fait sur la route de la découverte

La nature humaine bouscule toujours la bonne volonté et les meilleures résolutions !

En 10 ans, il s’est ajouté 375 000 véhicules dans la région de Montréal, une hausse de 24 %. On est supposés être à l’ère du développement durable, mais le message est plutôt de continuer à se motoriser

Nous sommes en train d’agir écologiquement de la même façon que les institutions financières se sont comportées économiquement, cherchant la satisfaction immédiate sans prendre en compte les conséquences.

« L’être humain 2.0 sera écologique… ou ne sera pas »

J’ai reçu mon invitation au festival du monde, et j’ai joué tant que j’ai pu

La vie n’est que l’interminable répétition d’une représentation qui n’aura jamais lieu.

« Un bon général doit non seulement connaître le moyen de vaincre, mais aussi savoir quand la victoire est impossible »

On est tous éblouis quand on voyage et quand on voit des choses grandioses. Et voilà que dans notre ville on retrouve un terrain de stationnement à l’endroit qui pourrait être le plus somptueux de Montréal

Les Verts ne parlent que de moi et ils ne disent jamais rien sur la droite. Un jour, Denis Baupin finira par s’apercevoir qu’il y a une droite à Paris

Le logement, ce n’est pas seulement un lieu de résidence, c’est l’ancrage d’une personne dans sa société, c’est là où se construit l’individu qu’il deviendra

« Deux possibilités existent : soit celle que nous sommes seuls dans l’univers, soit celle que nous ne le sommes pas. Les deux hypothèses sont tout aussi effrayantes »

« La révolution informatique fait gagner un temps fou aux hommes… malheureusement, ils passent ce temps avec leur ordinateur! »

Je préfère voir des députés debout dans l’opposition qu’à genoux au pouvoir

Canada, sorte d’empire hybride fondé sur le refus d’assumer le fruit des révolutions de l’histoire

« Une famille qui crie est une famille unie »

« Tous les champignons sont comestibles… une fois »

« Avec des « si » on mettrait Paris dans une bouteille »

Quiconque lutte contre des monstres devrait prendre garde, dans le combat, à ne pas devenir monstre lui-même. Et quant à celui qui scrute le fond de l’abysse, l’abysse le scrute à son tour

« Si vous connaissez la vie, donnez-moi son adresse »

« Ce qui me motive en politique, ce pour quoi j’ai commencé à m’engager aussi tôt dans ma vie, c’est vraiment parce que je suis convaincue que le Québec a tout à gagner à devenir un pays »

« La politique peut être renforcée par la musique, mais la musique a une puissance qui défie la politique »

La vraie liberté est celle qui se dérobe sans bruit au cours trop bien huilé des choses

« La police n’a guère de pouvoir; c’est le pouvoir qui a la police »

« Pour explorer le champ des possibles, le bricolage est la méthode la plus efficace »

Comédien, c’est un métier qui s’apprend à partir de soi-même. Ca a un nom de maladie : égocentrisme

« L’homme est un animal qui lève la tête au ciel et ne voit pas les araignées au plafond »

Seul le gagnant ne croit pas à la chance

— Albert Dupontel dans le film “Président”, Céline Dion et les dangers de l’industrialisation culturelle au Québec

« Le temps de la réflexion est une économie de temps »

Réduire en cendres et brûler les cendres : notre slogan !

Que serait un Dieu sans le nuage qui le protège et le recouvre

D’être hanté par mes vieilles obsessions, cela me rassure. Mieux vaut un cauchemar apprivoisé que la blessure à vif d’un souvenir récent.

Le parcours de l’existence est un toboggan lancé à toute allure qui parfois ralentit on ignore pourquoi

« Quand je lis que l’univers infiniment en extension est voué à totalement se refroidir ; il est évident que le sens de la vie m’échappe. Toutefois, lorsque je retrouve une personne que j’aime, je semble y comprendre les prémisses d’une réponse »

La vie, c’est comme une bicyclette, il faut avancer pour ne pas perdre l’équilibre

« On est rendus au XXIe siècle. Il est temps que les Verts soient au pouvoir »
Daniel Breton (durant son assermentation ministérielle)

« Il n’y a pas d’enfants dans le cybermonde. Il n’y a que des copies »

« Jamais les jeunes n’ont soufflé aussi fort sur le paysage politique québécois et j’espère que ce souffle se transformera en une bouffée d’oxygène pour un Québec malade qui en a bien besoin »

Les sondages me font penser aux cours d’eau : ils sont le reflet de notre société

La société québécoise est unique en Amérique du Nord : française, social-démocrate, pacifiste et démocratique. Elle est actuellement soumise à des forces de « normalisation » hostiles à cette identité : anglicisation, militarisation et néo-libéralisme

L’humour est une manière de parler à côté du sujet, de viser exactement, non la cible, mais sa banlieue, de plaider le faux pour dire le vrai

« Tout homme a deux pays, le sien et puis la France ! »

« Le Bloc québécois doit contribuer à la cause nationale en faisant la promotion active et la pédagogie de l’indépendance et en devenant un terrain neutre et ouvert à tous les souverainistes qui désirent contribuer à son progrès, qu’importent leurs allégeances partisanes nationales »

Les propriétaires de bars et de restaurants ne doivent pas cannibaliser les caractéristiques d’un quartier qui les attire initialement en poussant ses résidants à le fuir

« Prête ta plus belle lance à un vrai guerrier et il reviendra te voir après la chasse »

« Nos ennemis peuvent couper toutes les fleurs mais jamais ils ne seront maîtres du printemps »

La politique est devenue une pub, une mise en scène, un affrontement entre vendeurs où la cravate et la belle robe camouflent efficacement la vacuité et l’ineptie du discours

L’ignorance est le fondement sur lequel s’appuie l’oppression; et la désinformation en est son ciment

« Pour réussir un projet, il faut savoir taper sur un seul clou à la fois »

La liberté est l’ensemble des droits, qu’aucune société régulière ne peut ravir à ses membres, sans violer la justice et la raison

Il a fallu des décennies de désinformation et de ventriloquie pour dévoyer mai 68. Pour faire croire à une révolution exclusivement culturelle ou politique, quand il s’agissait avant tout de philosophie.

« L’abeille est honorée parce qu’elle travaille non pour elle seule, mais pour tous »

« Ceux qui luttent ne sont pas sûrs de gagner, mais ceux qui ne luttent pas ont déjà perdu »

« Voici que l’évolution, si elle a pu nous séparer, nous approche maintenant directement. Il s’agit cette fois, non point seulement des sentiments à partager, mais de choses à faire ensemble »

Le Québec est le seul maitre de son destin. Ce n’est ni à Ottawa ni à M. Layton de décider comment le Québec va accéder à l’indépendance et dans quelle condition. C’est au peuple québécois

« Plus vous saurez regarder loin dans le passé, plus vous verrez loin dans le futur »

On va toujours trop loin pour les gens qui vont nulle part

« Chez les individus, la réforme de l’esprit ne s’effectue pas d’une façon aussi spectaculaire que la mue chez les insectes »

Pourquoi certaines choses du passé surgissent-elles avec une précision photographique ?

« Pour progresser, il ne suffit pas de vouloir agir, il faut d’abord savoir dans quel sens agir »

« Commencez par le commencement, dit gravement le Roi, et continuez jusqu’à la fin ; alors arrêtez-vous »

Une image vaut mille mots

« La réalité, c’est ce qui fait mal quand on éteint l’ordinateur »

« L’alpiniste est un homme qui conduit son corps, là où un jour, ses yeux ont regardé »

« La démocratie, ce n’est pas la loi de la majorité, mais la protection de la minorité »

Il y a deux catégories de télévision : la télévision intelligente qui fait des citoyens difficiles à gouverner et la télévision imbécile qui fait des citoyens faciles à gouverner

La monnaie est un outil politique pour conditionner le comportement économique des masses. Le vrai pouvoir ne se calcule pas en or ou en argent, mais en énergie

« Un livre est une fenêtre par laquelle on s’évade »

L’histoire de l’humanité devient de plus en plus une course entre l’éducation et la catastrophe

« Le chemin est long du projet à la chose »

« On ne peut pas avancer si on n’est pas subversif »

À la première élection, tu promets un pont ; à la deuxième, tu fais la première pelletée de terre ; à la troisième, tu inaugures le pont

« Lorsque tu regardes au fond de l’abysse, l’abysse aussi regarde au fond de toi »

Code is poetry

Quand on a pour soi la justice divine, celle des hommes est inutile.

— Paul Toupin, Le saint jugement de l’inquisiteur Roy

Le savoir est le seul outil de production qui ne soit pas sujet aux rendements décroissants

« La crise d’hier est la blague de demain »

« Nous sommes arrivés à ce qui commence »

« Un sourire coûte moins cher que l’électricité, mais donne autant de lumière »

Richard Martineau vit intellectuellement au-dessus de ses moyens. Il dépense plus qu’il ne possède. Un jour, il fera faillite!

— Dany Laferrière, Haro 2.0 sur Richard Martineau (et son système)

« Seuls ceux qui sont assez fous pour penser qu’ils peuvent changer le monde y parviennent »

La punaise est plus terrible que le remords car ce dernier respecte le sommeil du juste

« Que Delanoë n’assume pas, je trouve ça nul. Mais je persiste : pour moi, Magenta n’est pas un échec, c’est un exemple »

Ce qui compte ce n’est pas le vote, c’est comment on compte les votes.

« Tout afflue à Paris »

« Si regarder en arrière te donne du chagrin… prends tes jambes à ton cou et fuis vers l’avant »

« L’amour se retrouve dans l’hommage à la vie plutôt que dans l’espoir en la mort »

« Les petits ruisseaux font les grandes rivières »

« Certains veulent qu’on déneige mieux et plus vite, d’autres moins pour économiser. Pourtant, on s’engueule sur de l’eau gelée. Tout simplement »

Être démocrate, ce serait agir en reconnaissant que nous ne vivons jamais dans une société assez démocratique

« Le vrai changement au PS, ce serait de gagner »

Tout a été dit. Sans doute. Si les mots n’avaient changé de sens ; et les sens, de mots

« Le progrès social commence toujours par l’indépendance des fesses »

« La route des enfers est facile à suivre; on y va les yeux fermés »

« Aussi vrai que les voyages forment la jeunesse, l’introspection, elle, forme la sagesse »

« Aussi bien intentionné soit-il, aucun projet à la pièce ne peut s’inscrire dans l’intérêt commun s’il ne s’arrime pas dans une vision d’ensemble »

« L’habit ne fait pas le moine »

Photographier, c’est une attitude, une façon d’être, une manière de vivre

« L’homme est une corde tendue entre l’animal et le Surhomme, une corde au-dessus d’un abîme »

Ce sont les tonneaux vides qui font le plus de bruit

Les institutions sont la garantie du gouvernement d’un peuple libre contre la corruption des moeurs, et la garantie du peuple et du citoyen contre la corruption du gouvernement

« On dit toujours le calme avant la tempête mais la tempête n’est que le bouillonnement final de tout ce qui a mijoté dans le calme… »

La propagande ne se pose pas de questions morales

« La vigilance est le chemin du royaume immortel. La négligence celui qui conduit à la mort »

« Mieux vaut réaliser son souhait que souhaiter l’avoir fait »

La nationalisme est une attitude de défense, rendue nécessaire par la faiblesse de l’Etat

« Quand nous défendons le français chez nous, ce sont toutes les langues du monde que nous défendons contre l’hégémonie d’une seule »

« Richard Martineau a tellement d’opinions qu’il finira un jour par avoir des idées »

Pour préparer un arbre de Noël, il faut trois choses, outre les ornements et l’arbre, la foi dans les beaux jours à venir.

Jean Charest est un gros trou du cul de merde qui mange du vomi!

« C’est la vie de château, pourvu que ça dure »

« L’art de la guerre, c’est de soumettre l’ennemi sans combat »

« En diplomatie, il ne suffit pas d’avoir raison, il s’agit aussi de plaire »

Au banquet de la corruption, l’or vaut plus que la foi !

« Les radicaux inventent de nouvelles idées. Quand elles sont usées, les conservateurs les adoptent »

Les hommes ont inventé le destin afin de lui attribuer les désordres de l’univers, qu’ils ont pour devoir de gouverner

« J’aime trop l’amour pour beaucoup aimer les femmes… »

« Les grands auteurs arrivent parmi nous tels de nouveaux fléaux – menaçants, puissants, à l’affût de celui qui ne pourra pas résister à leur contamination »

« La mélancolie, c’est un chat perdu qu’on croit retrouvé »

L’histoire ne se répète pas, mais ses rendez-vous se ressemblent

« Il y en a qui contestent, Qui revendiquent et qui protestent; Moi je ne fais qu’un seul geste, Je retourne ma veste »

L’ignorance c’est comme la science, cela n’a pas de limite

« Les sacrifices sont le prix de l’indépendance »

Il faut que soient préservés des pans entiers du monde à l’écart du mouvement précipité de l’histoire. Que les gens vivent en marge, au bon sens du terme. On peut être très heureux au bord du chemin. À condition de n’y être pas seul, de faire bloc

Quand il faut voler, l’autruche dit : “Je suis chameau”. Quand il faut porter un fardeau, elle dit : “Je suis oiseau”

« Le talent ne prend pas feu des applaudissements »

La mémoire collective réconforte notre projection dans l’avenir

La valeur d’une personne se mesure non pas à la quantité des ses actes mais au degré d’amour et de persévérance qu’elle met pour les accomplir

Our stories may be singular, but our destination is shared

« S’engager pour le climat et la biodiversité est la seule modernité. Les citoyens qui se mobilisent partout dans le monde ont le pouvoir d’impulser le changement pour l’avenir de nos enfants »

« Chien hargneux a toujours l’oreille déchirée »

« De tous les champignons, celui d’une voiture est encore le plus mortel »

« Le trouble est réparable, parfois même avantageusement, mais il n’est pas réversible »

Pourquoi Noël arrive-t-il toujours quand les magasins sont bondés ?

« Nous avons eu beaucoup de chance. Nous avons grandi dans une génération où la musique était une incroyable part intime de cette génération. Plus intime que cela avait été, et peut-être encore plus intime que ça ne l’est aujourd’hui. Nous n’avions pas de jeux vidéo. Nous n’avions pas d’ordinateurs. Il y a tellement de choses qui se font concurrence aujourd’hui pour occuper les gamins »

« Pendant que les journalistes corporatistes se font payer le restaurant pour leur propagande écrite, des journalistes citoyens ne mangent pas pour trouver le temps d’écrire »

Un adversaire politique ne devrait pas être un ennemi; mais bien un partenaire du débat démocratique

Le capitalisme est cette croyance stupéfiante que les pires des hommes feront les pires des choses pour le plus grand bien de tout le monde

« À l’image du roi l’univers se façonne »

« On a démoli graduellement ce parti-là, et surtout, on lui a fait perdre son âme. On l’a égaré dans des discussions byzantines. Ça ne veut pas dire que ce n’est pas récupérable. Mais ça veut dire que la preuve est à faire »

« La destinée du monde se joue à l’intérieur des salons feutrés des Princes »

Nous tissons notre destin, nous le tirons de nous comme l’araignée sa toile

« Si la vie est un accident, au final… personne ne s’en sort indemne »

Le football est inscrit dans les gênes des hommes et chacun de ses spermatozoïdes est un footballeur en puissance qui rêve d’être un jour sélectionné pour aller en finale !

« Le progrès matériel doit être lent, comme l’évolution des espèces. Sinon il produit des monstres »

« Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années »

« C’est son caractère qui fait à chacun sa destinée »

La conquête d’un pays se fait aussi par les mots

Condamné par le doute, immobile et craintif, je suis comme mon peuple, indécis et rêveur. Je parle à qui le veut de mon pays fictif, le cœur plein de vertige et rongé par la peur

A chaque fois que nous sommes témoins d’une injustice et que nous n’agissons pas, nous formons notre caractère à être passifs… Nous finissons alors par perdre toute capacité à nous défendre, ainsi que ceux que nous aimons.

« Voyez-vous dans la vie, il n’y a pas de solutions. Il y a des forces en marche : il faut les créer, et les solutions les suivent »

« Dans la vie, il n’y a pas de problèmes et d’obstacles ; il n’y a que des défis et des épreuves »

Le racisme est une manière de déléguer à l’autre le dégoût qu’on a de soi-même

Le web 2.0, bien plus qu’une source d’information, est une source d’inspiration

Qu’est-ce que le métier de paysagiste? Participer à l’inscription des équipements collectifs dans le paysage, en essayant de le blesser le moins possible, de réintroduire du végétal, de relancer une sorte de dialogue entre le bâti et le planté

« L’avenir, une copie toujours plus pâle du passé »

L’opinion publique est souvent une force politique, et cette force n’est prévue par aucune constitution

« Le mouvement, par nécessité, implique une perspective de changement… et parce que le monde est constamment en mouvement, les systèmes sociétaux doivent toujours, un jour, se révolutionner… si ce n’est que pour simplement avancer »

Deux milliards d’impôts ! J’appelle plus ça du budget, j‘appelle ça de l’attaque à main armée !

« Tel entre pape au conclave qui en sort cardinal »

Un bulletin de vote est plus fort qu’une balle de fusil

« Au plus profond de nous, nous sommes tous motivés par les mêmes urgences. Les chats ont le courage de vivre sans s’en préoccuper »

« L’ennemi de mon ennemi est mon ami »

« Le genre humain est champion pour adapter ses croyances et propos en fonction de ses intérêts… surtout en politique »

« Pourquoi Dieu a inventé les catholiques ? Pour qu’il y en ait quand même qui achètent au détail… »

« Celui qui précipite ses pas tombe »

Par la grâce de l’hypertexte et des échanges sur Facebook, et Twitter, l’effet « marabout-bout de ficelle-selle de cheval » joue à plein : le numérique constitue une matrice de découvertes inopinées et fortuites qui reprèsente le sel même de la culture. Internet provoque un effet boule de neige

Trop de liberté tue la liberté

C’est dans la mesure où il est subjectivité, dans la mesure où il est vécu, qu’un événement acquiert une dimension réelle

L’Etat républicain, c’est aussi la laïcité

Les hommes couverts de croix me font penser à un cimetière

« L’amour n’est en fait qu’une illusion conjointement partagée »

« On dit que le battement d’ailes d’un papillon peut engendrer un typhon à l’autre bout du monde »

La pensée qui est parvenue à la véritable profondeur est humble. Sa seule préoccupation est que la flamme qu’elle entretient brûle du feu le plus ardent et le plus pur, et non de savoir jusqu’où pénètre sa vérité

Donner, recevoir, partager : ces vertus fondamentales du sportif sont de toutes les modes, de toutes les époques. Elles sont le sport

« La révolution informatique fait gagner un temps fou aux hommes… malheureusement, ils passent ce temps avec leur ordinateur! »

La politique ne se résume pas au choix d’un candidat aux élections, c’est une manière de vivre

La vraie liberté est celle qui se dérobe sans bruit au cours trop bien huilé des choses

« Du choc des idées jaillit la lumière »

Révélée, la corruption financière peut être combattue et sanctionnée. La corruption des idées est plus insidieuse, plus subtile et, à ce titre, d’une dangerosité plus essentielle

Le sport est dépassement de soi. Le sport est école de vie

Travailler en collaboration, cela veut dire prendre la moitié de son temps à expliquer à l’autre que ses idées sont stupides

« La principale obstruction sur le pont qui doit relier la jeunesse d’aujourd’hui avec son avenir, c’est le gouvernement actuel »

« Diriger un casino, c’est comme voler une banque mais sans qu’il y ait de flics »

Le logement, ce n’est pas seulement un lieu de résidence, c’est l’ancrage d’une personne dans sa société, c’est là où se construit l’individu qu’il deviendra

« La présidence n’est pas un concours de popularité, c’est un combat quotidien pour le peuple »

Les climats, les saisons, les sons, les couleurs, l’obscurité, la lumière, les éléments, les aliments, le bruit, le silence, le mouvement, le repos, tout agit sur notre machine, et sur notre âme

Autant l’union fait la force, autant la discorde expose à une prompte défaite

La gauche, c’est un amour déçu

« Il n’est rien de plus terrible que la mer pour dompter un homme »

Notre vie difficile et troublée a plus que jamais besoin d’images sereines. Plus que jamais nous aimons un certain romanesque scientifique, figuré sur les pages des belles entomologies, avec tous les attraits d’une féerique vérité

« Les hommes parlent de la victoire comme d’une chance. C’est le travail qui fait la victoire »

C’est de l’identité qu’est née la différence

« Nous devons nous faire plus radicaux. Lorsque la justice n’est pas radicale elle est corrompue »

« La différence entre le politicien et l’homme d’Etat est la suivante: le premier pense à la prochaine élection, le second à la prochaine génération »

La vie c’est comme le football, seul le résultat compte!

« L’appétit vient en mangeant »

« On ne change jamais les choses en combattant la réalité existante. Pour changer quelque chose, construisez un nouveau modèle qui rendra inutile l’ancien »

Le véritable progrès démocratique n’est pas d’abaisser l’élite au niveau de la foule, mais d’élever la foule vers l’élite

« On résiste à l’invasion des armées, on ne résiste pas à l’invasion des idées »

« Il est faux que la liberté et l’indépendance puissent être disjointes et revendiquées l’une après l’autre »

« À toute injustice politique, il se retrouve quelque part, un coût social à payer »

« Ceux qui ont des idées mais ne savent pas les présenter sont, peu à peu, exclus des débats »

La fin du monde est pour demain ! Je vous le confirmerai la semaine prochaine

Un réactionnaire est un somnambule qui marche à reculons

« Quand j’aurai appris qu’une nation peut vivre sans pain, alors je croirai que les Français peuvent vivre sans gloire »

« Le pouvoir aujourd’hui, c’est un dinosaure : un tout petit cerveau pour un corps très grand, un tout petit cerveau qui prétend diriger tout le reste »

« Des siècles d’histoires nous contemplent… soyons modestes, nous ne sommes que les enfants du monde imaginé par nos prédécesseurs »

Les institutions sont la garantie du gouvernement d’un peuple libre contre la corruption des moeurs, et la garantie du peuple et du citoyen contre la corruption du gouvernement

« L’homme est un loup pour l’homme »

Les millionnaires font la chasse aux éléphants, les pauvres la chasse aux punaises

« Souviens-toi que tu es comme un acteur dans le rôle que l’auteur t’a confié : court, s’il est court ; long, s’il est long. Il dépend de toi de bien jouer ton rôle, mais non de le choisir »

« Il n’est pas nécessaire d’espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer »

Nous atteignons un point de basculement où des dégâts irréversibles pour la planète vont être faits si nous n’agissons pas de toute urgence

Trouver une place pour sa voiture n’est pas si difficile qu’on le croit. Comptez le nombre de personnes qui ont réussi à le faire avant vous

« Devant la prolifération des pages personnelles sur le web, on dirait bien que dans peu de temps chacun aura 15 méga-octets de popularité »

La vérité appartient à ceux qui la cherchent et non point à ceux qui prétendent la détenir

Méfiez-vous de celui qui vous refuse l’accès à l’information, car en son âme et conscience, il se rêve d’être votre maitre

J’ai le rêve qu’un jour mes quatre enfants vivront dans une nation où ils ne seront pas jugés pour la couleur de leur peau, mais pour leur caractère

Il n’y a pas de mauvaises températures… mais que de mauvais vêtements!

« L’indépendance est un droit que l’on acquiert difficilement »

« L’indépendance n’est pas un état de choses. C’est un devoir »

« Il n’y a qu’un oiseau qui se renouvelle et se redonne à lui-même la vie; les Assyriens l’appellent phénix »

La mémoire est à la base de toute éternité

« Si tu te connais toi-même, tu as une chance sur deux de gagner la guerre. Si tu connais ton adversaire, tu as une chance sur deux de gagner la guerre. Si tu te connais toi-même et que tu connais ton adversaire, tu as gagné la guerre »

Dix minutes de nouvelles télévisées ou un documentaire sur l’un des holocaustes de ce siècle invalident tous les traités d’éthique cogités depuis l’invention de l’alphabet

Dans la nuit noire tôt ou tard va briller un espoir et germer ta victoire

S’il y a quelqu’un qui doute encore que l’Amérique soit l’endroit où tout est possible, qui se demande si le rêve de nos pères est encore vivant, qui s’interroge sur le pouvoir de notre démocratie, ce soir vous lui avez répondu

La démocratie est toujours en chantier, et le théâtre est là pour rappeler sans cesse au citoyen qu’il a du pain sur la planche

Le diable est dans les détails

« C’était notre devoir de s’unir. Nous avons manqué à ce devoir, fuis cette responsabilité, réfugié dans nos corporatismes politiques respectifs, pris le rendez-vous historique que nous avions devant nous à la légère. Aujourd’hui, si nos adversaires utilisent cette désunion pour tenter de se hisser ou se maintenir au pouvoir, ce ne sera par notre seule faute! »

« Il faut que tous ensemble on redonne l’image, comme dit en anglais, de winners. À l’heure actuelle nous sommes [les indépendantistes], des losers dans l’esprit de bien des gens. Il faut retrouver le goût des victoires »

« Le destin bat les cartes mais c’est nous qui les jouerons… »

« Ce que le vent me donne, je le laisse au papillon d’automne »

C’est l’histoire d’une société qui tombe et qui au fur et à mesure de sa chute se répète sans cesse pour se rassurer : “Jusqu’ici tout va bien, jusqu’ici tout va bien, jusqu’ici tout va bien…

« C’est la nuit qu’il est beau de croire à la lumière »

Dans une société fondée sur le pouvoir de l’argent, tandis que quelques poignées de riches ne savent être que des parasites, il ne peut y avoir de « liberté », réelle et véritable

« Une araignée de perdue, cent insectes de retrouvés ! »

Mais vous savez, je ne crois pas qu’il existe de bons ou mauvais blogues… Enfin si je devais résumer ma vie aujourd’hui avec vous, je dirais que c’est d’abord des rencontres, des blogues qui m’ont tendu la main peuvent être à un moment où je ne pouvais pas, où j’étais seul chez moi