Pages Menu
TwitterRssFacebook
Menu catégories

Posté par le 27 avril 2009 dans Politique municipale, Projet Montréal

Bienvenue à bord Josée!

Richard Bergeron et Josée Duplessis

Et voilà, ce qui planait dans les fantasmes collectifs des électeurs du Plateau Mont-Royal est maintenant concrétisé: la conseillère Josée Duplessis a rejoint Projet Montréal aujourd’hui. Il va sans dire, cet événement est de bon augure pour l’évolution de nos idées écologistes. D’autre part, l’arrivée d’un deuxième élu à Projet Montréal pourrait bien être un point de bascule dans la prochaine campagne électorale. :roll: À suivre, donc…

Publié le 27 avril 2009 à 05h00 | Mis à jour à 05h00

Le maire Tremblay perd une conseillère

Josée Duplessis

Éric Clément
La Presse

(Montréal) «Avec l’administration Tremblay, ça ne va pas assez vite et il y a trop de manquements à l’éthique», affirme la conseillère d’arrondissement du Plateau-Mont-Royal, Josée Duplessis, qui annonce aujourd’hui qu’elle quitte Union Montréal pour adhérer à Projet Montréal, le parti de Richard Bergeron.

La conseillère du district DeLorimier a failli ne pas se représenter en novembre, tant elle est déçue «du manque de leadership» de la mairesse du Plateau, Helen Fotopulos. «Je me suis lancée en politique pour changer les choses, dit-elle. Mais au sein de mon caucus, j’ai souvent été seule pour faire avancer les dossiers. Sauf depuis quelques mois parce que les élections s’en viennent, alors on a été gentil avec moi.»

Mme Duplessis soutient que la mairesse est «une bonne personne» mais «pas à la bonne place». «Il faut quelqu’un qui gère avec collégialité, dit-elle. Un maire doit être à la hauteur des attentes. Helen n’a pas fait le travail qu’on attendait d’elle pour que la Ville augmente notre dotation.»

Mme Duplessis croit que le parti de Richard Bergeron «va faire des ravages» dans le Plateau le 1er novembre. «Union Montréal pourrait se faire lessiver, estime-t-elle. J’entends ce que me disent les citoyens. Les électeurs d’Union Montréal quittent ce parti jour après jour. La mouvance Québec solidaire et le mouvement citoyen dont parle Mme Harel existent. C’est une force.»

Elle ne serait pas surprise si d’autres élus du Plateau-Mont-Royal adhéraient à Projet Montréal.

Démocratie

Pourquoi avoir choisi ce parti? «Parce qu’il est très près de mes valeurs, répond-elle. La démocratie y est présente. À Union Montréal, le comité exécutif du Plateau ne se rencontre même pas. Il n’y a pas de débat.»

Mme Duplessis dit que les Montréalais doivent élire Richard Bergeron car il «représente bien la population. M. Bergeron sera un bon leader car ça prend du rêve, des réalisations à long terme et des réalisations immédiates. Avec l’administration Tremblay, ça ne va pas assez vite».

Elle prend l’exemple du compostage des matières organiques. Elle s’est battue pour que ce projet voie le jour. Faute d’argent, le service n’a été créé que pour 3000 résidences. «Et au niveau de la ville centre, il n’y a toujours rien», déplore-t-elle.

Elle regrette aussi les «affaires» de la SHDM et des compteurs d’eau. «L’affaire Zampino, ça m’a choquée, dit-elle. Dans une équipe, on se fait confiance les uns les autres. Serait-on où on en est actuellement si on avait étudié comme il faut tous les contrats au départ?»

Élections municipales
Une conseillère du maire Tremblay change de camp

Le maire Tremblay perd la conseillère d’arrondissement Josée Duplessis, qui décide de se rallier au parti de Richard Bergeron, Projet Montréal.

En entrevue au journal La Presse lundi 27 avril, la jeune femme affirme qu’« avec l’administration Tremblay, ça ne va pas assez vite et il y a trop de manquements à l’éthique ».

Elle se dit déçue du « manque de leadership » de la mairesse de l’arrondissement de Plateau-Mont-Royal, Helen Fotopoulos. « Les affaires » de la SHDM et des compteurs d’eau ont pesé lourd dans sa décision de quitter Union Montréal. Josée Duplessis avoue avoir été choquée par la controverse entourant Frank Zampino.

Selon elle, « Union Montréal pourrait se faire lessiver » aux prochaines élections.

Le choix de Projet Montréal

La conseillère municipale explique son adhésion au parti de Richard Bergeron en ceci qu’elle en partage les valeurs et que « la démocratie y est présente », contrairement à Union Montréal, déplore-t-elle.

Au sujet de Richard Bergeron, elle ne tarit pas d’éloge. Elle affirme qu’il « représente bien la population » et qu’il « sera un bon leader ». Elle pense que Projet Montréal « va faire des ravages » dans l’arrondissement Plateau-Mont-Royal le 1er novembre prochain.

Elle affirme que les électeurs d’Union Montréal sont de plus en plus nombreux à quitter le parti du maire Tremblay et évoque la possibilité que d’autres conseillers lui emboîtent le pas.

Communiqué de presse

Josée Duplessis quitte Union Montréal pour Projet Montréal

Lundi 27 avril 2009

Josée Duplessis, conseillère d’arrondissement du Plateau Mont-Royal, présente aujourd’hui sa démission au maire de Montréal Gérald Tremblay, ainsi qu’à la mairesse de l’arrondissement du Plateau Mont-Royal Helen Fotopulos. Ce sont le manque de vision, de leadership, de collégialité et d’habiletés de gestion de la mairesse de l’arrondissement, jumelé aux graves manquements à l’éthique constatés aux plus hauts niveaux de l’administration Tremblay, qui ont convaincu Mme Duplessis de quitter Union Montréal.

« Je suis heureuse de me joindre à Projet Montréal parce que c’est un parti sérieux et sincèrement engagé dans la construction d’un meilleur Montréal. Je connais Richard Bergeron depuis de nombreuses années et j’ai pleinement confiance en son intégrité. En tant qu’élue de Projet Montréal et collègue de Monsieur Bergeron, je pourrai désormais exprimer mes idées et ma vision pour le Plateau en toute liberté, un Plateau intrinsèquement lié à l’ensemble des quartiers de la ville de Montréal », explique Mme Duplessis, conseillère d’arrondissement du district de DeLorimier.

« Avec Projet Montréal, je reprends mon droit de parole et je serai ainsi plus apte à défendre les intérêts des citoyens de mon quartier. Je m’engage à collaborer activement à tout projet et à appuyer toute proposition qui feront vraiment avancer notre arrondissement, et ce, indépendamment des allégeances politiques des conseillers. J’ai pu apprécier au cours des dernières années le dévouement des employés de l’arrondissement, des organismes communautaires, des sociétés de développement économique, des commerçants et des citoyens engagés qui travaillent ardemment à améliorer la qualité de vie dans un quartier central densément habité et visité. Je partage les préoccupations citoyennes exprimées sur toutes les tribunes et je continuerai à rassembler les forces de l’ensemble des intervenants afin de les mobiliser à faire évoluer le Plateau », a tenu à souligner la conseillère Josée Duplessis.

« Depuis son élection, Mme Duplessis a mis son expérience, ses convictions et son esprit d’initiative au service des citoyens du Plateau Mont-Royal, affirme Richard Bergeron. Étant témoin des implications multiples de Josée Duplessis sur la scène montréalaise bien avant 2005, j’estime ses extraordinaires qualités personnelles, ses compétences professionnelles ainsi que la profondeur de son engagement envers la collectivité. Je suis heureux qu’elle joigne l’équipe de Projet Montréal, la seule qui offre un véritable projet d’avenir pour Montréal. »

Citoyenne du Plateau Mont-Royal depuis une vingtaine d’années et conseillère d’arrondissement depuis 2005, Mme Duplessis connaît bien les enjeux de l’arrondissement et de Montréal. Elle s’est investie dans de nombreux dossiers : sauvegarde de la caserne de pompier 26, collecte hebdomadaire des matières putrescibles auprès de 3000 portes, développement de l’Est du Plateau, développement du logement social, amélioration des actions des éco-quartiers et dépôt d’un plan de gestion écologique des déchets. Par ailleurs, l’action de Josée Duplessis a permis de bonifier le programme de réfection routière 2009 de l’arrondissement, afin qu’il contienne de nombreuses mesures d’apaisement de la circulation (École St-Louis de Gonzague, école Bruchési, autour du CPE le Sablier, rue Marquette, rue Fabre, etc.). Enfin, elle est fière du rôle qu’elle a joué dans la mise à l’ordre du jour du conseil municipal du dossier du chauffage au bois à Montréal.

Josée Duplessis sera la candidate de Projet Montréal au poste de conseillère de Ville, district de DeLorimier, à l’élection municipale du premier novembre prochain.

Aucun mots clés
459 visionnements

Laisser un commentaire