Pages Menu
TwitterRssFacebook
Menu catégories

Posté par le 26 septembre 2008 dans Politique nationale

Exclusif : Un formulaire «pro-armes» méprisant la langue française

NRA for Harper

Manifeste que le vent d’ouest déferle sur les fondations progressistes du Canada, je vous présente aujourd’hui un formulaire ayant été envoyé à l’attention de tous les candidats fédéraux. Bien que le sujet soit une invitation du lobby « pro-armes » à l’abolition de l’enregistrement des armes à feu au Canada (!!!), je porterai à votre attention l’incroyable médiocrité du français utilisé dans ce formulaire. Voici d’ailleurs quelques petites perles :

  • «Imprimez cette page en frappont de bouton localisé en haut de cette forme (pas sur barre d’outils)»
  • «Puisse que l’information sera publié comme reçue. On vous prie de verifier la dictionale reponses»
  • «Le récent et notoire bondir dans la Violence de Bande est un problème social alimenté par avarice, l’argent facile et le comportement criminel»
à l’égide de ses réels partisans

Stephen Harper à l’image de ses réels partisans

Est-ce ici une vision évocatrice de l’avenir sous la férule d’un gouvernement conservateur majoritaire ? Voyez-vous ce rêve d’un grand pays habité par d’agressifs cow-boys armés jusqu’aux dents (bien manipulés par la rhétorique du lobby des armes à feu). Un pays avec un gouvernement ratatiné par les lobbys mercantiles, un gouvernement socialement déresponsabilisé,  se foutant de la paix, de la culture… et de la langue française évidemment.

to

Et dire maintenant que les colonisés de Quebec City se mettent à genoux devant ce nouvel ordre appréhendé

Un bulletin de vote est plus fort qu’une balle de fusilAbraham Lincoln

Aucun mots clés
943 visionnements

2 Commentaires

  1. Plus les Québécois réaliseront qui est derrière Harper, plus ils s’en détourneront. Continuons le bon travail!

    Louis-Philippe Lafontaine| lire ici le dernier article de son blogue: Une coalition Bloc-NPD?

  2. Les conservateurs appellent en renfort les détenteurs d\’armes à feu
    http://www.cyberpresse.ca/dossiers/crise-a-ottawa/200812/03/01-806928-les-conservateurs-appellent-en-renfort-les-detenteurs-darmes-a-feu.php

    Karine Fortin
    La Presse Canadienne
    Ottawa

    Les conservateurs ont fait parvenir mercredi à leurs partisans amateurs d’armes à feu une missive dans laquelle ils les exhortent à s’opposer farouchement à la coalition des partis d’opposition qui menace de prendre le pouvoir dès la semaine prochaine.

    La lettre, disponible dans le site Internet du député de la Saskatchewan, Garry Breitkreuz, qualifie un éventuel gouvernement formé du Parti libéral et du Nouveau Parti démocratique (NPD) de «pire nouvelle possible» pour ceux qui souhaitent l’abolition du registre des armes à feu.Selon M. Breitkreuz, le futur des détenteurs d’armes sera «tout sauf brillant» si l’alliance officialisée lundi après-midi réussit à détrôner l’équipe de Stephen Harper au pouvoir. Il rappelle en effet que le registre a été mis sur pied par un gouvernement libéral, avec l’appui du NPD et du Bloc québécois.

    «Les propriétaires d’armes à feu doivent agir maintenant, ou en subir les conséquences. Les détenteurs d’armes de poing ou d’armes semi-automatiques seront considérés comme des criminels du jour au lendemain si les partis d’opposition obtiennent ce qu’ils veulent», fait-il valoir.

    Le député invite les électeurs mécontents à écrire aux leaders de la coalition ainsi qu’à la gouverneure générale Michaëlle Jean dans des termes «sans équivoque» afin de leur dire que l’alliance n’est pas acceptable à leurs yeux.

    Les initiatives de ce genre pourraient se multiplier au cours des prochains jours. Cette missive fait en effet partie de l’offensive tous azimuts des conservateurs pour éviter de perdre le pouvoir. Mardi, leur chef Stephen Harper a indiqué qu’il lutterait par «tous les moyens légaux».

    Appelé à commenter l’idée de son collègue Garry Breitkreuz, le ministre de l’Immigration Jason Kenney a confirmé mercredi que rien ni personne n’était hors limite et qu’il n’y avait pas «de liste noire de gens qu’on ne peut pas contacter».

    Son parti a par ailleurs commencé à diffuser des publicités, en anglais seulement, pour dénoncer l’union des libéraux avec les «socialistes» du NPD et les «séparatistes» du Bloc québécois.

    Les conservateurs invitent en outre leurs sympathisants à se plaindre et à inonder les tribunes téléphoniques pour faire valoir leur point de vue.

    Ils promettent aussi d’organiser des manifestations partout au pays et laissent entendre qu’ils pourraient suspendre les travaux du Parlement dès cette semaine et jusqu’en janvier, pour gagner du temps.

    Le premier ministre aurait toutefois besoin pour cela de l’accord de la gouverneure générale. Cette dernière a décidé d’abréger sa tournée en Europe. Elle doit rentrer au pays au cours des prochaines heures afin de gérer la crise qui secoue la capitale fédérale et provoque de vives réactions d’un océan à l’autre.

    Les conservateurs ne sont d’ailleurs pas les seuls à s’activer pour faire valoir leur point de vue. Le Parti libéral, les centrales syndicales et des organisations non gouvernementales ont aussi prévu de grands rassemblements en appui à la coalition, jeudi, dans les grandes villes du Canada. À Montréal, la manifestation aura lieu samedi.

Laisser un commentaire