Pages Menu
TwitterRssFacebook
Menu catégories

Posté par le 14 juillet 2008 dans Humour

Juste pour rire

humour

Puisque je travaille comme un fou en tant qu’opérateur radio au festival Juste pour rire, vous constaterez que ce blogue sera négligé pendant quelques jours. Mais bon, fort de l’esprit du festival en question, histoire de vous mettre quelque chose sous la dent en attendant mon retour, je vous propose aujourd’hui le top 5 de mes sites Web d’humour préféré. N’hésitez pas à aller explorer cette liste; elle pourra fort bien vous amener dans le monde de l’humour durant des heures entières.

D’autre part, s’il y a des blogueurs vedettes qui sont spécialisés à relater le talent d’autrui, moi aussi, quelquefois, je peux bien produire des billets sans réellement avoir de contenu propre.

1.    Les caricatures
En exagérant les traits primaires des personnalités publiques et en exprimant naturellement le non-dit, le pouvoir politique des caricatures est indéniable. Petite liste ici de mes caricaturistes préférés.

  •  Le Cornichon : Maîtrisant totalement Photoshop, Monaerik, son auteur, se sera surtout fait connaître avec des couvertures de L’Aut’Journal. Malheureusement, sa production semble s’être drastiquement arrêtée depuis l’année dernière.
  • Ygreck est à illustration ce que Monaerik est à Photoshop. Bien que sympathisant adéquiste, ce caricaturiste de la ville Québec nous permet de mieux comprendre les perceptions droitistes propres à cette région.
  • Garnotte : Le trait simplement franc de Garnotte, le caricaturiste du journal Le Devoir, illustre toujours des angles criant de vérité.
  • Les caricatures du Cyberpresse. Simplement la section la plus intéressante de ce journal. Mention particulière à Serge Chapleau, bien qu’étant le plus talentueux de son domaine, démontre toutefois une navrante neutralité politique depuis son changement d’employeur.
Les guignols de l'Info
2.    Les Guignols de l’Info
Enregistré en direct devant le public à Paris, ces marionnettes grandeur nature nous présentent quotidiennement l’actualité française sous un angle sarcastiquement lucide… quoi de mieux ici pour introduire les québécois à la politique française. En tout cas, moi je dois prendre ma dose de Guignol à chaque jour.
sarkostique
3.    Sarkostique
Parlant de politique française, ces derniers subissant une ère de grande noirceur politique, ce blogue satirique sur le (petit) président français permet de faire la lutte au sarkozysme. Publiant toutes sortes de documents puisés de partout sur le Web (caricatures, photos, farces, textes), Sarkostique résaute la résistance par l’humour en développant une zone libre pour discuter du phénomène de foire qu’est Nicolas Sarkozy.
Happy Tree Friends
4.    Happy tree friends
Ne vous fiez pas à la trame sonore pour enfant et à la joviale allure des caractères de cette franchise. Sous l’apparence candide des Happy Tree Friends, se cachent des auteurs débordant d’imagination afin de faire atrocement mourir leur mignon personnage. Totalement à l’encontre de la rectitude politique… simplement l’apothéose du sadisme artistique sur le Web.
follerie.com
5. Follerie.com
Une collection de vidéos vulgairement remixés par le Québécois Tommy Lajoie. Obscène, grossier, homophobe, sexiste et scatologique, le déconnage assumé de l’auteur ne plaira absolument pas à tout le monde… mais c’est justement parce que Lajoie défie tout sens de retenu que son travail est original. Vous verrez, dans les séquences trafiquées par Lajoie, vous finirez par en arriver à croire que Batman est totalement gai, Rocky crasseusement misogyne et l’inspecteur Colombo incroyablement obcène. De quoi certainement appréhender ces personnages sous un nouvel angle.
Image de prévisualisation YouTube(Veuillez noter que le classique de Follerie sur Passe-Partout ne se retrouve plus que sur YouTube pour des raisons évidentes de droits d’auteurs).
antagoniste
Tatagoniste.net

En bonus de ce top 5, comment pourrais-je passer sous silence le leader du palmarès des blogues politiques, le très sophiste David Gagnon. Ce dernier ayant Manu-Militari traversé du socialisme à l’extrême droite économique, s’efforce depuis à illustrer la parfaite caricature de ce que devrait être un militant néolibéral. Ayant un sens aiguisé pour la rhétorique et étant manifestement instruit, David Gagnon s’amuse (et amuse) à soutenir des thèses politiques difficilement défendables. En effet, à l’aide de divers graphiques et statistiques, il s’avère divertissant d’analyser les raccourcis intellectuels débouchant sur ses conclusions fallacieuses. Ainsi, bien que jouer à l’avocat du diable avec ce sujet drabe soit un défi audacieux, Antagoniste n’en demeure pas moins burlesque par son vocabulaire méprisant et sa démarche psychotique. Avouons-le, il n’y a pas beaucoup de gens capables de braver le ridicule pour défendre des convictions bidon. Pas étonnant alors qu’Antagoniste fascine autant ses détracteurs (auxquels il s’adresse directement par son propre nom de blogue); ces derniers étant assurément la grosse partie de son public.

L’humour est une manière de parler à côté du sujet, de viser exactement, non la cible, mais sa banlieue, de plaider le faux pour dire le vrai
Jacques Audiberti

Aucun mots clés
2 100 visionnements

1 commentaire

  1. Salut… Amuses-toi bien au festival – quoi que c’est maintenant terminé… Alors j’espère que tu t’amuses encore! Merci pour les liens, je vais aller voir ça. Et j’aime bien ta descritpion du site de David G., en plein dans le mille!

    lutopium| lire ici le dernier article de son blogue: Pas besoin des britanniques pour être colonisés

Laisser un commentaire