Pages Menu
TwitterRssFacebook
Menu catégories

Posté par le 18 octobre 2007 dans Non classé

Habiter le Plateau et en être fier

guillaume vaillancourt Habiter le Plateau et en être fier

Bon, suite à ma dernière montée de lait, je vais vous refiler un formidable texte de Guillaume Vaillancourt. Guillaume est un ancien journaliste de L’Aut’Journal, mais surtout, il est actuellement le coordonateur de Projet Montréal dans le Plateau. Ayant moi-même repris mes fonctions dans mon comité local de ce parti municipal, notre petite équipe a le vent dans les voiles. En effet, en nous réunissant trois lundi par mois, nous couvrons systématiquement le conseil d’arrondissement, en plus de nous offrir deux soirées d’organisation par mois (une soirée réunion + une soiré mobilisation). A ce rythme, si nous maintenons la cadence… nous gagerons beaucoup plus que notre arrondissement en 2009.

Habiter le Plateau et en être fier
par Guillaume Vaillancourt

Il s’en est cassé du sucre sur le dos du Plateau Mont-Royal au cours de la dernière année… ça suffit ! Mes voisins et moi, nous n’avons pas à avoir honte de ce que nous sommes. Voici quelques mises au point, en direct de ce coin de pays malheureusement devenu synonyme de nombrilisme, de mépris des régions, de snobisme et quoi encore…

D’abord, précisons ce que nous ne sommes pas.

Nous ne sommes pas un village. Nous sommes 101 000, et s’il est vrai que nous naissons tous égaux, alors il est normal que nous comptions un peu, disons un peu moins que Trois-Rivières (126 000) mais un plus que Drummondville (67 000).

Nous n’avons pas imposé la structure des « arrondissements » à Montréal, Québec et Longueuil pour imiter Paris et faire chic. Ce modèle nous a été imposé par le gouvernement du Québec, pour calmer les banlieues du West-Island au moment des fusions / défusions / refusions / agglomérations / confusions.

Nous ne sommes pas des riches. Le revenu moyen des ménages de l’arrondissement est de 41 716$, ce qui nous plaçait au 22e rang sur 27 arrondissements (en 2000). Nous sommes donc sous la moyenne montréalaise en terme de richesse. Bon, admettons ensemble que le nouveau recensement nous placera un peu plus haut sur la liste: nous sommes quand même encore loin de Westmount (142 000$) ou Outremont (90 000$).

Malheureusement, nous ne sommes pas les champions de la réduction des déchets au Québec. Oui, nous habitons l’arrondissement qui recycle le plus à Montréal. Mais l’arrondissement qui jette le moins de sacs verts au dépotoir, c’est celui de Notre-Dame-de-Grâce / Côte-des-Neiges, de l’autre côté de la montagne. C’est vrai que nous sommes en général asssez écolos, comme le sont semblent-ils les gens de Victoriaville et d’autres patelins qui gagnent sûrement à être connus. Parce que l’état de la planète nous inquiète, et parfois aussi parce que « par chez-nous », c’est plus in de manger bio que d’aller au McDo. Faudrait-il en être gênés ?

Nous ne dirigeons pas les médias du Québec. Radio-Canada a des patrons nommés par des patrons qui sont nommés par un gouvernement formé par un parti qui n’a aucun député à Montréal. Quant aux médias privés, cherchez donc du côté de l’Île-des-Soeurs, de Westmount ou de Saint-Bruno, vos chances sont meilleures d’y croiser des magnats des médias ! Oui, nous sommes souvent journalistes, recherchistes ou pigistes. Il y a même parmi nous quelques animateurs-vedettes et quelques comédiens qui font une belle carrière. Faudrait-il en être gênés ?

Nous ne contrôlons pas les gouvernements. Au provincial, les trois quarts du Plateau (Mercier et Ste-Marie / St-Jacques) ont élus des péquistes. Un petit bout du Plateau est rattaché à Westmount / St-Louis et ne vote presque pas, connaissant d’avance le résultat. Au fédéral, nous avons élu le Bloc. Ça ne nous donne pas un gros pouvoir sur Jean Charest, encore moins sur Stephen Harper et Mario Dumont, qui n’ont ni l’un ni l’autre de député à Montréal. Mais il est vrai que nous avons une forte concentration d’attachés politiques dans le coin: quelqu’un croit-il vraiment qu’ils contrôlent leurs patrons ?

Qu’est-ce qui énerve tant ?
Voilà pour ce que nous ne sommes pas. Mais alors, que sommes-nous donc qui énèrve tant Mario Dumont, Guy Chevrette et une large part de nos compatriotes ?

Nous sommes souvent des militants. Pour l’indépendance, l’altermondialisme, l’écologie, la paix au Darfour et l’étiquetage des OGM. Ça agaçe toujours un peu, le discours militant, surtout quand il est filtré, caricaturé et diffusé par médias interposés.

Nous portons aussi à gauche. Tenez, à la dernière élection, dans Mercier, le PQ a gagné, suivi de près par Québec solidaire. Le Parti libéral est arrivé 3e, le Parti vert 4e et l’ADQ… 5e ! L’ADQ en 5e place ! Personnellement, je trouve qu’il y a plutôt de quoi être fier !

C’est vrai, on nous voit souvent dans les journaux et à la télé. Que voulez-vous, nous sommes proches d’à peu près tous les médias dits « nationaux »… en leur nom, nous vous présentons nos plus plates excuses. Allez voir leur patron et convaincez-le de payer le billet pour aller prendre des photos à Alma, nous ne nous plaindrons pas, promis!

Et surtout, ce qui agace, c’est que nous sommes nombreux à ne pas considérer que « tous les points de vue se valent ».

Pour la majorité d’entre nous, nous croyons qu’il est socialement plus responsable de payer un gros loyer et de prendre le métro que d’acheter une maison et de traverser les ponts en auto matin et soir.

Pour la majorité d’entre nous, nous croyons qu’il est socialement plus responsable d’acheter « équitable » et dans les commerces locaux que d’aller passer son dimanche après-midi au Wal-Mart ou au Cosco.

Il nous arrive aussi de le dire à notre parenté du « 450 », quelle horeur !

Je veux bien que nous soyons parfois agaçants. Est-ce une raison pour faire de nous les boucs-émissaires de tout ce qui va mal ? Derrière les remarques grasses sur le « maudit Plateau ». n’avez-vous pas l’impression que ce sont les gens qui réfléchissent et tentent humblement d’améliorer notre monde que l’on méprise ?

À votre place, je me méfierais. Ça commence comme ça, et ça finit par un gouvernement néo-duplessiste sans trop qu’on s’en rende compte. Et ça, ça ne sera pas de la tarte. Même pour tous les « 450 » et les « régionaux » qui ont le coeur à la bonne place.

816 visionnements

Laisser un commentaire