Pages Menu
TwitterRssFacebook
Menu catégories

Posté par le 23 mars 2012 dans Politique internationale, Politique nationale, Société

La sève du «Printemps érable»

Manifestation nationale contre la hausse des frais de scolarité, le 22 mars 2012

Le 22 mars 2012: Ce n'est qu'un début, continuons le combat!

Mais quel moment inoubliable ce fut! J’entends encore le rythme de la marche battre dans mon cœur et l’esprit de la révolution résonner dans ma tête. Dans une ambiance festive où le rouge était à l’honneur, plus de 200 000 manifestants ont ainsi envahi les rues de Montréal, hier, pour scander leur opposition à la hausse des droits de scolarité. Un vrai séisme sociétal; tellement que l’évènement aura fait échos dans plusieurs journaux en France, à CNN… voire même jusqu’à Taiwan. C’est à croire que seul le gouvernement Charest n’entend rien.

Le Parti de Gauche soutient la mobilisation des étudiants Québécois !

Le «Printemps Érable» résonne internationalement: Le Parti de gauche en France soutient la mobilisation des étudiants québécois!

Québec, Taiwan, même combat!!!

Notre indignation aura fait écho jusqu’à Taiwan. Cela fait chaud au coeur d'être considéré comme une source d'inspiration 🙂

Il faut dire qu’en arrière-plan, c’était beaucoup plus qu’une simple opposition au dégel des frais de scolarité, mais bien certainement la bougie d’allumage remettant en marche le moteur de notre société civile. Bref, c’était manifestement un gros refus collectif du système tel qu’il nous est imposé par nos gouvernements et les médias corporatistes.

De la sorte, j’en suis sorti socialement revitalisé; car oui, je viens de retrouver l’espoir en notre jeunesse (et donc, de notre avenir). Cette jeunesse resplendissante d’originalité, révoltée avec classe (sans jeu de mots), connectée sur le monde… et finalement considérant son avenir en face. Ah comme c’était beau de se voir ensemble, aussi nombreux, à ne faire qu’un dans l’étendue de notre indignation nationale. Fort de ce Printemps Érable, le Québec se réveillerait-il enfin de sa léthargie hivernale?

OUI à l'éducation

J'ai déchiré ma carte du PQ en 2005 (avec la consécration du droitiste André Boisclair à la direction), mais bon, j'avais quand même fait cet autocollant pour la grève de 2005. Or, tant qu'à les voir tenter de récupérer le mouvement, je suis aujourd'hui disposé à leur redonner les droits sur cette illustration... des plus à propos 😉

Pour la suite des choses maintenant, regardons la vérité en face; car tout reste à jouer. Outre l’incommensurable victoire morale et la révélation à nous-mêmes de pouvoir se mobiliser (via les médias sociaux), la seule chose de concrète que nous avons gagnée est la récupération péquiste contre la hausse des frais de scolarité. Ensuite, pour l’instant, la seule conséquence directe de cette manifestation monstre sur le gouvernement Charest est de les faire repousser la tenue des élections provinciales (Osti de vieux système pourris sans élection à date fixe). Bien que certains observateurs soient optimistes, de mon côté je pense plutôt que le gouvernement Charest tentera de se faire oublier dans l’espoir que le mouvement ralentisse. Puis, regardons la vérité en face: pareille mobilisation fut historique… or pratiquement improbable à refaire. Puis si le gouvernement se refuse de négocier, l’impasse poussera certainement le mouvement étudiant dans la violence.

Le biais médiatique contre le mouvement étudiant et la tentation fasciste du Québec

C'est la thèse que j'explique ici, dans mon article: Le biais médiatique contre le mouvement étudiant et la tentation fasciste du Québec

Or, comme je l’expliquais dans mon dernier article, je pense que c’est justement sur ce terrain fascisant que les stratèges de Jean Charest veulent amener la société civile. Mais d’ici là, comme l’a dit Josée Legault, au-delà des coups de sonde et de l’entêtement du gouvernement, il reste ces centaines de milliers de Québécois, jeunes et moins jeunes, mobilisés et conscientisés, capables aussi de porter leur message auprès de la population. Est-ce déduire ici que l’avenir du Québec est présentement en train de se jouer?

Manifestation du 22 Mars – le premier jour du Printemps Érable – Discours de Gabriel Nadeau-Dubois

Manifestation étudiante du 22 mars 2012

En terminant, je vous laisserai moi aussi sur ce magnifique texte de Jean-François Nadeau paru dans Le Devoir. Un texte qui rend avec brio l’atmosphère et le message de cette manif historique. Une atmosphère d’ailleurs fort bien résumée dans cette vidéo produite par des étudiants en télé de l’UQAM. À visionner. Vraiment.

Image de prévisualisation YouTubeOn Lâche Rien

Oh oui, je pourrai le dire à mes enfants. Le 22 mars 2012, j’y étais, à ce qui s’est avéré la plus grosse manifestation de l’histoire du Québec.

22 mars 2012 à Montréal: Le printemps Érable

Je donne le mot de la fin à un étudiant dans mon Facebook, Keven Rousseau, qui m’a littéralement touché avec cet inspirant commentaire:

Aujourd’hui, plus que toute autre journée de mon existence, je peux affirmer haut et fort être fier d’être ici. Ici avec tous les étudiants, tous les travailleurs, tous les enseignants, tous ceux à la retraite, tous les citoyens qui ont décidé de dire NON. Qui ont décidé d’aller dans la rue, ensemble, de façon solidaire, en groupe, avec l’ambition de faire du Québec un endroit où il fait mieux vivre. Aujourd’hui, nous avons déferlé dans les rues de Montréal. Aujourd’hui, nous avons marqué un tournant de l’histoire du Québec.

Maintenant, que ferons-nous? Arrêter? Laisser tomber?

Soyons forts. Ne laissons pas cette bande d’incompétents mettre le Québec dans un puits sans fond. Battons-nous jusqu’à l’atteinte de nos objectifs! Soyons le changement que nous voulons voir! Soyons les porteurs de l’optimisme, du rayon qui fera, un jour, du Québec un joyau…

Ceux qui luttent ne sont pas sûrs de gagner, mais ceux qui ne luttent pas ont déjà perdu
– Berthold Brecht

Aucun mots clés
1 734 visionnements

2 Commentaires

  1. bonjour,
    je vis en Cote d’Ivoire. je viens d’être admis a l’université de Montreale à l’automne prochain
    je voudrais savoir ou en est la grève etudiante, et si les cours on repris.
    merci

Laisser un commentaire