Pages Menu
TwitterRssFacebook
Menu catégories

Posté par le 9 octobre 2006 dans Journal de bord, Stage Paris-2006

J’ai employé la « méthode américaine » sur mon ordinateur parisien… mon blogue en fera les frais

Windows

Oui, vous constaterez un certain ralentissement de mon activité sur mon blogue. Il s’avère, en effet, que l’ordinateur qui m’a été prêté par mon coloc à Paris est en réparation. Or, j’y avais à l’intérieur mes prochains articles en construction, mes dernières photos et mon carnet d’adresse électronique. Ne pouvant prendre mes courriels qu’à partir de mon bureau, je serai donc assez difficile d’accès pour les prochains jours.

Cependant, cette situation me permet finalement de m’octroyer du temps pour d’autres activités, comme la lecture et les ballades à l’extérieur. Par ailleurs, étant ainsi quelque peu déconnecté de ma vie devant l’ordinateur, je retrouve ici une certaine liberté.

Ah oui, la « méthode américaine » consiste à taper sur un objet déficient jusqu’à ce qu’il décide de fonctionner. C’est totalement inintelligent, mais ça défoule drôlement.

Image de prévisualisation YouTubeQuelquefois, la méthode américaine peut réussir. Un exemple ici de moi-même

Dans mon cas, c’était le petit ventilateur derrière le « power supply » l’alimenteur qui cillait stridemment: vraiment, un vacarme à rendre fou un moine tibétain. En fait, ce problème est normalement dû à l’accumulation de poussière autour d’une des palmes, ce qui génère un débalancement du ventilateur. L’une des solutions pour remédier a ce problème, consiste à glisser dans la fente de l’alimenteur un objet mou (genre une paille). Toutefois, les fentes de l’alimenteur en question étaient trop petites pour y glisser quoi que ce soit… alors, j’ai tapé sur l’objet pour y tenter de rétablir le bon balancement du ventilateur et de le réduire ainsi au silence. Normalement, cette « technique » fonctionne, mais cette fois-ci, cela s’empirait à chaque tape… comme si l’ordinateur rouspétait. Je lui ai donc rendu la pareille avec une tape plus forte… et paf, black out!

Bravo Carl!

Carlito South Park

Vraiment, des fois je me surpasse en bêtises.

Celui qui précipite ses pas tombe
La Bible

Aucun mots clés
790 visionnements

1 commentaire

  1. Carl…

    Mais quels sont ces procédés de nord américain barabare ?

    Un peu de tenue et de classe en terre de vieille europe.

Laisser un commentaire