Joyeuses fêtes... c'est la tempête du siècle!

C’est durant l’un de mes entretiens avec Sarah Goyette, une passionnée des pays scandinaves, que j’ai réalisé que le rapport des Québécois et des Canadiens à notre climat nordique était culturellement inné dans notre psychologie de colons d’Européens centraux (France, U.K., etc.). Or, plutôt que de réellement accepter de vivre avec notre climat et de vouloir socialement nous épanouir avec lui… nous le rejetons toujours. Car pour nos ancêtres européens ayant foulé les pieds en Amérique du Nord au début de notre histoire, ce climat était justement le plus grand obstacle à la colonisation du territoire… voire un ennemi s’opposant à leur survie en hiver.

À l’instar des peuples scandinaves, pays réputés pour leurs qualités de vie exceptionnelles, j’espère que lorsque nous serons indépendants, nous considèrerons notre climat comme une fierté nationale à l’image de notre société unique au monde.
Lire la suite »

cresphontes Cramer

Le Papilio cresphontes Cramer, cette espèce de machaon noir et jaune peut atteindre 15 cm d’envergure. Il s’agit du plus grand lépidoptère diurne d’Amérique du Nord.

Ceux qui connaissent mon blogue la savent déjà, je porte un intérêt notoire aux insectes et je fais sporadiquement état de certaines observations ici. Il y a 5 ans d’ailleurs, j’avais consacré un article évoquant l’hypothèse que l’apparition d’un nouveau papillon au Québec, le Sphinx d’Abott, pouvait être en relation avec le réchauffement climatique. Or, depuis, il se confirme que les changements climatiques provoquent l’apparition des plus en plus de papillons au Canada.
Lire la suite »

développement durable

Qu’on se le tienne pour dit. Si le concept de développement durable peut tout à fait s’inscrire dans le modèle capitaliste (car le recyclage et la réutilisation des ressources peuvent accentuer l’efficacité de la production), l’écologie, la vraie, est intrinsèquement incompatible avec l’économie de marché. En effet, en se basant sur la théorie erronée que nous pouvons/devons exploiter les ressources infiniment (alors que nous sommes physiquement limités sur une planète), le modèle néolibéral ne prend pas l’équilibre environnemental en considération.
Lire la suite »

22 AVRIL - 300 000 Québécois rassemblés pour le bien commun!

Dans la foulée du «Printemps Érable», 300000 Québécois ont convergé vers le parc Jeanne-Mance, le 22 avril 2012 à Montréal, pour créer une main et un arbre humain à l’occasion du Jour de la Terre.

Comme l’a si bien résumé Le Devoir à sa Une, ce fut un grand cri du peuple. Effectivement, comment exprimer l’énergie de 300 000 participants venus de toutes les régions du Québec pour demander une meilleure gestion des ressources naturelles? Gaz de schiste, sables bitumineux, Plan Nord, extraction de l’uranium, protection des écosystèmes, protocole de Kyoto:  ce rassemblement « pour le bien commun » aura été dès plus fédérateur. Ainsi, il y a manifestement une fracture sociale entre le peuple et les gouvernements Harper et Charest. Après pareil rassemblement monstre dans la foulée du Printemps Érable, c’est à se demander ce que sera la suite politique maintenant. Surtout si le Premier minsitre Charest entame l’élection provinciale en polarisant l’opinion publique avec le mouvement étudiant comme tremplin.
Lire la suite »

Projet d'une ceinture verte à Montréal

En vert pâle, les derniers espaces naturels de la communauté urbaine de Montréal

La semaine dernière, j’assistais au sommet sur la biodiversité. Dans le cadre de l’année internationale de la biodiversité, l’événement consistait en une série de présentation offerte par des spécialistes sur une intensive période de deux jours. La synthèse me sera donc difficile à relater; mais heureusement, Roger Latour s’en est occupé ici. Toutefois, le fait saillant pourrait tenir en cette phrase : au rythme actuel de la déforestation, si rien de significatif n’est entrepris, tous les boisés de la métropole montréalaise auront disparu d’ici 2029. Alors, que pouvons-nous faire pour maintenir les derniers 6% d’espaces naturels dans la région de Montréal?
Lire la suite »

terme de Recherche