Pages Menu
TwitterRssFacebook
Menu catégories

Posté par le 14 septembre 2006 dans [référence à un livre], Politique municipale, Stage Paris-2006

Une histoire au pays des merveilles

 Delanoë en son royaume

Quelques temps après la journée initiale de mon stage, je relirai Delanoë en son royaume, (souvent à La Buvette). Dans cette deuxième lecture, les divers noms mentionnés (la première fois classifiés par des X dans les dossiers de mon cerveau) deviennent tranquillement des personnages que j’arrive à identifier dans les couloirs. Or, cette deuxième lecture sera d’autant plus palpitante… je me sens presque moi-même dans l’histoire.

Delanoë en son royaume

Delanoë en son royaume

Mais qui s’intéresse à cette histoire ? Pourquoi, me direz-vous, lire une histoire passée quand la vie se passe au présent ? Parce que le passé accouche de l’avenir, qui lui, est le présent de demain. D’autre part, je suis personnellement redevable à l’histoire ; ma présence à l’Hôtel de Ville étant directement liée à mon sujet d’étude, soit, la victoire de la gauche en 2001 à Paris. Ainsi, parce que je souhaite contribuer pour stimuler les Montréalais à en faire autant, parce que je souhaite participer à l’aménagement écologique de l’avenir, je veux comprendre le contexte qui a permis à la gauche de remporter Paris en 2001 et la nature des acteurs qui ont soutenu ce changement. Le monde dans lequel nous vivons se modifie constamment, il évolue, et nous devons en réaction, évoluer pour ne pas se laisser dépasser, voire disparaître. Mais, un simple changement électoral peut radicalement modifier un environnement social, puis, transformer le paysage adaptatif de la communauté humaine concernée en obligeant celle-ci à s’adapter aux changements politiques imposés. Alors, si vous n’êtes pas en accord avec les règles sociales qui vous régissent, vous avez le choix entre faiblement vous adapter, ou, tenter de modifier le programme sociétal par un changement politique. Et les gens qui font l’histoire ne sont pas ceux qui s’effacent, mais bien ceux qui réussissent à donner de leur identité à la postérité.

Dame de Coeur dans ALice aux pays des merveilles

Une séance du Conseil de Paris

A Paris, les Verts ont pénétré le pont du gros paquebot parisien ; assurément, l’orientation politique de Paris y sera encore influencée pour plusieurs années. Mais la droite lorgne de près la reprise du gouvernail. Voilà le sens de la politique, un combat de tous les instants, une perpétuelle course des forces voulant orienter notre évolution sociale.

alice.JPG

Dans « Alice au pays des merveilles« , ou plus précisément dans sa suite « De l’autre côté du miroir, la Reine rouge, une pièce du jeu d’échecs, entraîne Alice dans une course effréné:
« Mais, Reine rouge, nous courons vite et le paysage autour de nous ne change pas ? »
La Reine rouge répond :  » Nous courons pour rester à la même place ».NB: La théorie de la reine rouge est une thèse de la biologie évolutionniste proposée et baptisée par Leigh Van Valen pour expliquer l’avantage du sexe dans la course à l’évolution.

Commencez par le commencement, dit gravement le Roi, et continuez jusqu’à la fin ; alors arrêtez-vous
Lewis Carroll

Aucun mots clés
1 220 visionnements

Laisser un commentaire