Pages Menu
TwitterRssFacebook
Menu catégories

Posté par le 5 janvier 2011 dans Journal de bord

Le top 5 de mes articles en 2010

top 5 des articles de Carl Boileau en 2010

Quitte à vous faire patienter sur la rédaction d’un prochain article concernant le bilan politique de ma première année à titre de conseiller municipal, je vous propose ici en rétrospective cinq de mes articles écrits en 2010 que je juge substantiels. Alors, si vous vous demandez toujours en quoi consiste l’essence de mon blogue, je vous offre aujourd’hui ce petit tour guidé pour vous en faire une idée.

Vers un «Fox News North». L’inquiétante orientation politique de QuebecorVers un «Fox News North». L’inquiétante orientation politique de Quebecor (juillet)

Après mon élection, mon blogue était pratiquement laissé sur la glace. Effectivement, ma priorité était alors d’intégrer mes nouvelles fonctions de conseiller, mais en plus, j’ai vécu un déménagement difficile qui engouffra argent et temps libre jusqu’au mois de mai. Si bien qu’à mon avis, mon vrai retour dans la blogosphère coïncide avec cet article; d’autant plus qu’il fut aussi diffusé sur Vigile, Cent papiers et Politicoblogue.

En gros, cet article fait état de l’intérêt grandissant que porte Quebecor pour la politique nationale et de ses sources d’inspiration étasunienne (FOX News & Tea Party). Cette dynamique génère ainsi un déséquilibre du traitement de l’information vers la démagogie et l’ultradroite; or notre contexte politique est de facto altéré au Québec… jusqu’au niveau municipal (et je sais de quoi je parle!).

Puis derrière le lockout au JDM et la volonté de PKP à devenir le Berlusconi Québécois, une lutte socio-politique réapparaît dans la belle province. Je vous invite donc à lire mon analyse à cet effet… d’autant plus que ma réflexion se termine avec une solution audacieuse: c’est à dire la nationalisation de l’accès à l’Internet!

S’il est vrai qu’une image vaut mille mots: j’espère que celle titrant mon article marquera dans nos mémoires la trahison politique de PKP au fer rouge.

En suite directe à mon article initial, à qui veut comprendre le contexte politico-médiatique au Québec, je vous propose en complément la lecture de l’excellent texte: Médias – Le choc des empires: Quebecor contre «Radio-Gesca» | Le Devoir

Le transit automobile, Luc Chartand et l’embourgeoisement du Plateau

Le transit automobile, Luc Chartand et l’embourgeoisement du Plateau (juillet)

Il est bien beau d’avoir une vision globale du terrain politique, mais en tant que conseiller municipal, je me dois aussi de couvrir ma spécialité.

Ici, je réponds à une première charge médiatique contre la politique de Projet Montréal. Menée pour l’occasion par Luc Chartrand, elle s’avèrera ainsi le prélude d’une cohorte réactionnaire dans tout le Québec. En démontrant la maîtrise de l’argumentaire original de mon Parti, je défends ainsi notre plan d’apaisement de la circulation dans le Plateau. Démantelant au passage plusieurs « spins » fallacieux, je démonte complètement la comparaison facile (et complaisante) entre Ville Mont-Royal et mon quartier.

Le nombre de commentaires ayant été générés par cet article signifie qu’il fut durant l’espace de quelques jours sur la ligne de front du débat.

Bien sûr, cette bataille sur l’apaisement de la circulation est facile à gagner puisqu’elle fait consensus depuis quelques années dans le Plateau. Mais assurément, la bataille contre les forces réactionnaires (toujours alimentée par des intérêts privés) se déplacera sur d’autres terrains… comme sur celui, plus glissant, de la gestion du stationnement.

Pour une surface de soccer synthétique au parc Laurier

Pour une surface de soccer synthétique au parc Laurier (août)

Décidément, mon blogue était en forme cet été. Assurément, le fait de ne pas prendre de vacances durant l’été m’aura permis d’écrire davantage et recentrer le focus sur mes projets municipaux. Ici, dans une recherche digne d’un attaché politique classique de Projet Montréal, j’essaye d’expliquer les avantages du terrain de soccer en surface synthétique dans le contexte spécifique de mon quartier. Écrit principalement à l’attention de mon caucus (que je devais convaincre), j’applique la logique du développement durable dans tous ses aspects afin de permettre à notre réflexion de traverser la barrière de nos instincts écologistes primaires.

Littéralement une introduction à la politique municipale dans ce qui s’ avérera plus une recherche qu’un article, j’y mettrai en effet beaucoup d’aspects en relation. Comme quoi, penser globalement et agir localement n’aura jamais été aussi concret.

Bref, au-delà les débats sur des idées politiques et les prises de positions partisanes, voici donc une proposition concrète pour bonifier l’offre de sport dans mon quartier. S’inscrivant au cœur de ma démarche pour réaménager la partie nord du parc Laurier, la réalisation d’un terrain de soccer bonifié est finalement le projet phare de mon mandat municipal.

Puisque j’ai entre autre grandi devant le parc Laurier (au 5259 De Brébeuf), ce projet relit mon histoire, mon passage actuel en politique… et l’évolution de l’environnement duquel je suis issu. C’est ici ma façon de vouloir rendre hommage à mon quartier et favoriser le développement de sa relève.

Brouhaha sur le Plateau-Mont-RoyalBrouhaha sur le Plateau-Mont-Royal (septembre)

Premier d’une série de trois articles consécutifs avec comme sujet le bruit dans le Plateau, cet article introduit un débat qui ne sera jamais vraiment fermé en milieu urbain. La particularité de cet article tient du fait que j’ai dû répondre rapidement à une lettre ouverte m’interpelant personnellement dans les médias. En effet, étant habitué à toutes les libertés littéraires permises par mon blogue, j’ai dû donc rapidement rédiger un article dans un format plus conventionnel. Cette lettre fut donc soumise à la section opinion du Journal Le Devoir avant de me sauver en vacance  à la Nouvelle-Orléans. (Paradoxalement, dans cette ville j’ai découvert en la rue Bourbon l’endroit au monde le plus bruyant qui soit)

Mon père fut tellement impressionné par ma lettre qu’il l’a faite plastifiée (!) à l’attention de mes grands-parents. Il faut dire que ce dernier est un dinosaure face aux nouvelles technologies ( il n’a encore jamais été sur l’Internet). Si bien que pour lui, ce fut une découverte de constater l’expression de ma plume à travers un média conventionnel; témoignage à ses yeux de la reconnaissance sociale que j’ai maintenant acquise (bof).

En terminant, je tiens à mentionner que je suis particulièrement fier de l’image que j’ai créée pour l’occasion de cet article. En effet, au-delà l’essence même de mes articles, la force de mon blogue tient aussi dans ma capacité à personnaliser mes images. C’est ce que j’appelle justement par: « l’art de tout mêler à la politique ».

Les fondements de la corruption au QuébecLes fondements de la corruption au Québec (novembre)

Cet article qui fut pour moi le meilleur de l’année est relativement passé inaperçu. (Probablement perdu dans le bruit de fond de l’actualité, les gens sont certainement saturés d’entendre parler de la corruption). Partant ainsi d’un fait d’actualité, je développe méthodiquement mon argumentaire pour conclure en condamnant la doctrine économique à laquelle je m’oppose; j’ose même, finalement, trouver le courage de mentionner son nom.

En reliant plusieurs de mes anciens articles au fil de sa lecture, cet article agit aussi comme une rétrospective évolutive de ma réflexion sur notre système politique; et trouve ainsi le mérite de clarifier ma vision idéologique vers le développement d’une alternative au système en place.

Aucun mots clés
288 visionnements

Laisser un commentaire