Pages Menu
TwitterRssFacebook
Menu catégories

Posté par le 4 août 2014 dans Infographie/Design, Journal de bord

Un nouveau thème pour mon blogue… en guise de nouveau départ dans ma vie

Logo de CarlBoileau.com

Le nouveau logo de mon blogue

Ça fait déjà plus de 8 ans que ce blogue existe, et je n’avais alors changé de thème qu’une seule fois en 2008. Mais si mon ancien thème me convenait toujours, le piratage de mon serveur en juillet dernier aura quelque peu bousculé mes plans.

VaultPress

Depuis cette attaque informatique, j’ai supprimé la moitié de mes extensions et je me suis tapé des dizaines d’articles sur la sécurité de WordPress. Puis, surtout, je me suis résigné à investir dans le meilleur système de sauvegarde de WordPress possible avec l’extension VaultPress.

En effet, il s’est dernièrement avéré que l’ensemble de tous mes sites web hébergés sur mon serveur a été neutralisé par l’ajout d’un code étranger dans CHACUNE des pages PHP de ceux-ci (!!!). Pour faire court, ce fut l’horreur à nettoyer; car si je suis exemplaire quant à la sauvegarde de mes bases de données… je ne pouvais pas en dire autant pour les milliers de fichiers stockés sur mon serveur. Ainsi, après une semaine d’isolation à vomir du code pour réparer les dommages générés par cette attaque informatique, je commence enfin à voir de la lumière au bout du tunnel. Or, afin de ne pas trop avoir l’impression de tout recommencer à zéro, j’en ai donc profité pour moderniser la présentation graphique de ce blogue.

Ce thème s’avère ainsi dénommé Lucid et il a été au départ conçu par l’entreprise Elegent. Concis, ergonomique et rapide, il met l’emphase sur les articles récents et ne s’enfarge pas dans les accessoires. Son attribut principal et de pouvoir mettre en évidence trois articles en primeur. Voilà qui est ainsi en phase avec mon rythme de production courante. En effet, je projette écrire  aux alentours de cinq articles de fond par année.

Au niveau du design maintenant, j’ai donc orienté la présentation de ce blogue plus sobre afin de suggérer un certain retrait des médias politiques. Du ciel étoilé dans la bannière au contenu des articles sous la ligne de surface, je tente ainsi d’évoquer un espace virtuel entre mes songes nocturnes et mes projets terre-à-terre fixés dans la réalité. Ensuite, l’utilisation de l’herbe dans la bannière est d’autant plus significative que je suis dorénavant inscrit à temps plein dans une formation en horticulture pour l’automne prochain. Bref, on peut ainsi dire que ce nouveau look correspond à ma réorientation professionnelle. En ce sens, histoire d’aligner mes énergies, vous remarquerez aussi l’emphase accordée à trois catégories en particulier : politique, biologie et cinéma. (Vers le haut de la page d’accueil).

Dans un même ordre d’idée, j’en profiterai aussi pour vous inviter à visiter mon nouveau Curriculum vitae en ligne. Ici, je ne vous cacherai pas être particulièrement fier du résultat. À l’heure de la mainmise de LinkedIn dans le monde des médias sociaux pour les professionnels, je pense pouvoir tout de même tirer mon épingle du jeu avec ce qui pourrait évoquer une grosse carte d’affaire virtuelle. À cet effet, je pense que mon CV en ligne s’avère une plateforme plus versatile qu’une simple fiche sur LinkedIn. C’est d’autant plus vrai que sa page d’entrée est adaptable selon ma situation du moment.

Visitez mon CV en ligne

Visitez mon CV en ligne

Plus que jamais, je me sens donc libre de postuler à des endroits ciblés et de m’envoler vers les projets qui m’animent. Car ce blogue n’est pas juste une trace de mon passage dans la vie, mais bien aussi la vitrine dynamique d’un homme de projets. Voilà d’ailleurs, pourquoi j’ai consacré une semaine de ma vie à réparer le fonctionnement de mes blogues sur mon serveur. Ma vie numérique est un aspect beaucoup trop déterminant dans plusieurs dimensions pour ne plus en assurer sa maintenance. Encore faut-il, maintenant, savoir s’adapter aux attaques des pirates en investissant une part de ses énergies dans la sécurité informatique.

La métaphore du tricot de la résilience permet de donner une image du processus de la reconstruction de soi. Mais il faut être clair : il n’y a pas de réversibilité possible après un trauma, il y a une contrainte de la métamorphose. Une blessure précoce ou un grave choc émotionnel laissent une trace cérébrale et affective qui demeure enfouie sous la reprise du développement. Le tricot sera porteur d’une lacune ou d’un maillage particulier qui dévie la suite du maillot. Il peut redevenir beau et chaud, mais il sera différent. Le trouble est réparable, parfois même avantageusement, mais il n’est pas réversible.

–  Boris Cyrulnik (Les Vilains Petits Canards)

862 visionnements

Laisser un commentaire