Pages Menu
TwitterRssFacebook
Menu catégories

Posté par le 20 février 2014 dans Politique, Technologie, Web 2.0

10 applications iPhone pour être plus efficace en politique

10 applications iPhone pour être plus efficace en politique

J’ai commencé mon excursion dans l’univers des téléphones intelligents avec mon élection comme conseiller municipal en 2009 (avant, je faisais figure d’iconoclaste sans téléphone cellulaire). Ainsi, mon premier «smartphone» fut le tout premier de l’histoire roulant sous Androïde, le Nexus One. J’ai beau être vendu à Google, ce modèle précurseur était plein de bogues, et surtout, je ne pouvais alors avoir accès à mes courriels à la Ville de Montréal (fonctionnant toujours sous le «dinosaure» IBM Lotus Note). C’est un statut Facebook du maire du Sud-Ouest, Benoît Dorais, qui m’incitera à transférer vers BlackBerry avec le modèle Torch 9800. À priori davantage professionnel, le Torch s’avèrera finalement assez problématique quant à la qualité sonore des appels téléphoniques. En définitive, je me suis donc résigné à faire comme tout le monde en adoptant un iPhone. Or, à ma grande surprise, je suis finalement satisfait (moi qui en plus déteste le genre Apple).

Mais trêve d’histoire, voici le compte rendu de mon expérience quant aux applications sur iPhone les plus utiles pour un professionnel de la politique.

Twitter pour iPhone Twitter – réseau à rayonnement médiatique

Désormais incontournable en politique, Twitter est davantage un réseau médiatique en soit plutôt qu’une application pour téléphone intelligent. Idéal pour suivre l’actualité politique en temps réel, il faut cependant souligner que sa limite de 140 caractères par message restreint la teneur intellectuelle des débats.

Twitter, c’est donc plus une vitrine pour s’informer rapidement, réagir à chaud et échanger des liens Web qu’un endroit pour discuter sur le fond des choses (contrairement à Facebook). Les personnalités politiques doivent ainsi saisir que leur présence sur Twitter est une extension de leur image publique et que chaque mot publié influencera la perception des lecteurs. Une fois dans Twitter, le premier réflexe des politiciens sera de trouver et observer les bons canaux (#channel) afin de ne pas diffuser dans le vide. Puis, il vous faudra éviter d’utiliser des lignes trop éditoriales. Car émettre trop d’opinions dans cette arène politique est une pente glissante s’exposant aux fameux tweetfight.

En effet, il faut réaliser que Twitter est l’outil de prédilection des jeunes loups de la politique. Superficiels à souhait et démagogiques, ces derniers n’hésitent pas à déformer les propos de leur adversaire, voire en faire des montages alambiquées à l’attention de médias où vous ne pourrez pas vous défendre. N’oubliez pas qu’en politique, le partage de la vérité n’est pas l’objectif de vos adversaires vous concernant. Alors, pour votre protection, restez concis dans vos messages sur Twitter. Dans un même ordre d’idée, ne lancez, ni ne nourrissez aucune polémique, n’allumez pas un feu que vous ne pouvez éteindre. Et si vous êtes attaqués trop régulièrement par des trolls ou des agents politiques, n’hésitez pas à bloquer vos interlocuteurs trop agressifs.

En ce sens, soyez davantage un émetteur (positif) qu’un commentateur (négatif). Parlez de votre cheminement plutôt que de réagir à l’opinion des autres. Puis, évoquez sobrement la façon dont vous avez vécu vos activités en mettant à l’honneur les rencontres que vous y avez faites (oui, c’est têteux, mais la politique c’est aussi l’art du réseautage… d’autant plus sur Twitter). Mettez de l’avant vos engagements, et donnez-leurs une portée concrète, humaine, y compris en interagissant avec d’autres comptes concernés, ou en publiant des photos ou vidéos. Grâce à Twitter, vous avez l’outil rêvé pour prouver au quotidien que l’engagement politique n’est pas une illusion d’optique. Et surtout, soyez un bon soldat en relayant les communiqués de presse conçus par vos attachés.

En définitive, l’univers de Twitter c’est intrinsèquement superficiel et gonflé aux égos. Or mes deux mantras pour y réussir sont la concision télégraphique des messages et la culture du human interest story. Et surtout, laissez les frondes aux jeunes loups… vous vous devez d’être en haut de la mêlée.

Pour ma part, si j’ai pratiquement délaissé Twitter depuis ma défaite électorale, j’ai tout de même adoré cet outil durant la tenue des conseils municipaux. Rien de mieux pour communiquer en temps réel avec des partenaires quand vous êtes fixés pendant de longues heures sur un siège.

Pour ma part, si j’ai pratiquement délaissé Twitter depuis ma défaite électorale, j’ai tout de même adoré cet outil durant la tenue des conseils municipaux. Rien de mieux pour communiquer en temps réel avec des partenaires quand vous êtes fixés pendant de longues heures sur un siège.

facebook pour iPhone

Pages – gestionnaire de pages Facebook

Si Twitter est définitivement orienté vers les professionnels de l’information, Facebook, lui, l’est davantage vers les citoyens. En effet, Facebook a cette caractéristique de permettre des interactions en profondeur. Mais bien que chaque personnalité publique à sa propre recette quant à l’utilisation de Facebook, il vous faudra toutefois impérativement SÉPARER votre compte personnel de celui de votre fonction politique en vous créant une «PAGE» distincte. Et c’est d’autant plus pertinent que vous allez pouvoir ainsi dénombrer vos partisans en développant autour de vous une communauté à part entière.

De mon côté dans mon compte Facebook PERSONEL, je partage des photos de chats, commente le football et provoque des débats de société en ouvrant l’espace de réflexion à plusieurs tendances politiques. Je me donne ainsi le droit dans mon espace «semi-privé» à de faire de l’humour et d’être subversif. En contrepartie, je fais davantage attention à l’essence de mes propos dans ma page officielle en polissant mes messages et corrigeant mes fautes de frappe à postériori.

De mon côté dans mon compte Facebook PERSONEL, je partage des photos de chats, commente le football et provoque des débats de société en ouvrant l’espace de réflexion à plusieurs tendances politiques. Je me donne ainsi le droit dans mon espace «semi-privé» à faire de l’humour et être subversif. En contrepartie, je fais davantage attention à l’essence de mes propos dans ma page officielle en polissant mes messages et corrigeant mes fautes de frappe à postériori.

Grâce à l’application Pages, vous pourrez ainsi suivre l’activité de toutes vos Pages à partir d’une seule fenêtre dans votre téléphone. Par ailleurs, histoire de connaitre la nature sociologique de vos partisans, cet outil vous permet de consulter les statistiques démographiques de votre audience. En terminant, il est désormais possible de publier plusieurs photos sur une même page afin de gagner du temps. Pour ce faire, il suffit de cliquer sur l’icône de l’appareil photo, d’allez dans la section pellicule, de choisir le nombre de photos voulues, puis de valider l’expédition vers Facebook. Voilà qui est idéal pour commenter une situation que vous observez en temps réel ; car gardez à l’esprit que votre public apprécie les images issues de votre point de vue unique.

facebook-messenger-iphone-android-500x348

Tant qu’à parler de Facebook pour iPhone, je vous propose aussi en complément d’installer l’application Messenger. À l’instar d’une application en transfert de SMS, Messenger vous permettra de clavarder en privé avec vos contacts dans Facebook via votre smartphone.

fantastical 2 pour Iphone Fantastical 2 – gestionnaire d’agendas

Quoi de plus fondamental en politique que d’avoir un agenda électronique multiplateforme ? Ayant ainsi testé plusieurs applications «calendrier», j’ai financement trouvé celle qui convenait à mes nombreux agendas dans Google : Fantastical 2.

Fantastical est sans doute l’une des applications de calendrier les plus réussies sur iOS, tant sur l’aspect graphique que fonctionnel. Cette application payante possède effectivement une interface épurée avec des fonctions intuitives qui nous permettent d’ajouter et gérer des évènements sans perdre de temps. Contrairement au calendrier natif du iPhone, nous constatons dans Fantastical un calendrier avec une vue mensuelle efficace qui permet de consulter, toujours en couleur, l’ensemble des évènements. Puis dans la partie inférieure de l’interface principale, Fantastical affiche une la liste des entrées du mois qu’ il suffit de cliquer sur une date pour obtenir le détail des évènements. Et si comme moi vous utilisez plusieurs calendriers Google, chaque point aura une couleur distincte en fonction de l’agenda auquel il est relié. Glissez le calendrier de gauche à droite pour reculer ou avancer dans le temps. Notons aussi l’affichage d’un semainier élégant si l’iPhone est retourné en mode Paysage. Le champ de recherche, lui, est astucieusement bien caché, et s’affiche simplement en faisant glisser votre doigt du haut de l’écran vers le bas. Il est ainsi possible de rechercher par letitre, lieu ou invités.

Image de prévisualisation YouTube

Quant à l’extra faisant de cette application un calendrier unique, spécifions la saisie prédictive analysant votre saisie ou dictée vocale. Ainsi, vous pouvez dicter les détails de votre évènement ou de votre rappel et Fantastical 2 s’occupera du reste. Par exemple, dites «Café avec Louise jeudi matin» et Fantastical vous le programme à l’agenda ! Dans un même ordre de fonctionnalité, saisissez par exemple «Penser à acheter un cadeau pour Luc à 17h» et un rappel vous alertera à 17h !

Image de prévisualisation YouTube

Quant à moi, l’option de Fantastical que j’apprécie le plus est celle nous permettant d’intégrer nos évènements Facebook et les dates d’anniversaire de nos contacts dans le calendrier. Cependant, une petite astuce ici pour limiter l’affichage des seuls évènements auxquels vous vous êtes inscrits consiste à créer un agenda dans Google important dans celui-ci vos évènements Facebook.

Any.do pour iPhone Any.DO – gestionnaire de tâches

Provenant justement d’une entreprise en compétition à Fantastical via son calendrier Any.Cal, je vous propose ce gestionnaire de tâche convivial. Any.DO est donc une application qui permet de gérer facilement vos tâches et de se souvenir des choses à faire dans la journée ou plus tard. Pour cela, vous pouvez saisir ou dicter les différentes tâches que vous avez à réaliser.

Pour chaque tâche à faire, vous pouvez définir une rubrique ainsi qu’une date de début. En un coup d’œil, vous avez ainsi la liste des choses que vous avez à faire. Et lorsque vous avez fini une tâche, il vous suffit de la balayer avec votre doigt vers la droite pour la marquer comme terminée. Vous pourrez ensuite effacer les tâches achevées en secouant simplement votre téléphone.

Image de prévisualisation YouTube

Any.Do pour Chrome

Téléchargez ici une extension dans le navigateur Chrome qui pourra aussi vous servir. Notez qu’Any.DO peut ainsi se synchroniser automatiquement avec votre ordinateur. De la sorte, vous saurez partout ce qu’il vous reste à faire.

Avec Any.DO, vous pouvez également partager avec vos collègues les tâches à effectuer, ce qui peut être pratique pour organiser un évènement ou un projet politique. En ce sens, notez que Any.DO peut se synchroniser avec : Notepad Notes, Google Calendar, Outlook, Microsoft Exchange, etc.

Any.CAL pour iPhone

Si vraiment vous adorez Any.Do, peut-être aimeriez vous davantage le calendrier Any.Cal à Fantastical. À cet effet, lisez ici un comparatif intéressant entre les deux applications.

simpler pro pour iPhoneSimpler Pro – carnet de contact multisource

Vous pouvez bien perdre votre téléphone, mais plus jamais vous ne perdrez pour autant vos contacts à l’intérieur. Gérez donc l’ensemble de vos contacts, fusionnez les doublons, créez des groupes et sauvegardez le tout grâce à cette application pour iPhone. Simpler Pro consolide ainsi vos contacts collectés dans Gmail, Facebook et votre téléphone intelligent. Puis, vous pouvez sauvegarder le tout dans un nuage que vous pourrez gérer via le service iCloud d’Apple. Wow ! Que dire de plus, si ce n’est aussi simple que révolutionnaire.

 

ScanBizCards pour iPhoneScanBizCards – gestionnaire de cartes professionnelles

Parlant de gestion de contact, n’êtes-vous pas fatigué d’avoir à classer les cartes professionnelles que vous récoltez dans votre portefeuille au gré de vos rencontres. Intégrez ainsi la révolution numérique en installant ScanBizCards dans votre iPhone. Cette application permet ainsi d’ajouter les coordonnées affichées sur une carte professionnelle à son carnet d’adresses en quelques clics.

Pour ajouter un nouveau contact, il vous suffit de démarrer l’application et de prendre une photo de la carte professionnelle. L’application numérise ensuite la carte et en extrait les coordonnées, que l’utilisateur peut vérifier avant de les ajouter à son carnet d’adresses (La précision des coordonnées dépend beaucoup de la clarté de la carte de même que de la police et de la taille des caractères). C’est particulièrement intéressant si ensuite vous synchronisez vos contacts avec MS Outlook ou via l’application Simpler, car vous y gagnerez énormément de temps. Pour les utilisateurs appréciant l’originalité graphique exprimée par les cartes d’affaires, sachez que vous pouvez toujours conserver vos répliques numérisées dans l’application, voire les exporter dans votre compte Evernote.

Cardfull pour iPhone

Parlant du loup. Evernote à justement lancé une application servant à numériser les cartes professionnelles dénommé Cardfull. Personellement, je le trouve moins conviviale que ScanBizzCards.

Voilà qui peut ordonner définitivement le chaos d’une collection de cartes professionnelles.

Evernote pour iPhone Evernote – gestionnaire de prise de notes

Evernote est un service en ligne qui permet de collecter de l’information dans un nuage et de l’organiser pour se souvenir de tout ce que vous pouvez observer sur le Web. L’information recueillie peut être ainsi un simple texte, une image, un article, un enregistrement audio, voire même une page Web entière.

Image de prévisualisation YouTube

Ce type d’application peut aussi servir de calepin pour prendre des notes depuis son iPhone et les retrouver aussitôt sur son poste d’ordinateur ou sa tablette. En effet, tout ce que vous stockez dans votre compte Evernote est automatiquement synchronisé sur tous vos appareils, ce qui facilite la capture, navigation, recherche et modification de vos notes où que vous ayez Evernote. Il faut ainsi saisir qu’Evernote se présente sous plusieurs formes :

  • un site internet ;
  • un logiciel bureautique disponible sous Windows et Mac OS;
  • des extensions pour tous les navigateurs Internet pour enregistrer une page internet ;
  • et bien sûr des applications pour téléphone intelligent ;
Pour utiliser Evernote, il vous faudra d’abord créer un compte, c’est gratuit. Ensuite, vous pourrez alors utiliser le site internet pour créer et manipuler vos premières notes. Classé dans le Top 10 des applications à posséder selon le New York Times, l’utilisation quotidienne d’Evernote pourrait faire évoluer votre expérience du Web à jamais.

Pour utiliser Evernote, il vous faudra d’abord créer un compte, c’est gratuit. Ensuite, vous pourrez alors utiliser le site internet pour créer et manipuler vos premières notes. Classé dans le Top 10 des applications à posséder selon le New York Times, l’utilisation quotidienne d’Evernote pourrait faire évoluer votre expérience du Web à jamais.

Evernote Hello pour iPhone Evernote Hello – aide-mémoire en réseautage

En politique, vous êtes amenés à rencontrer énormément de personnes; or ce n’est pas toujours évident de se souvenir de tous les noms, et surtout, de leur fonction professionnelle et sociale. Ainsi, lorsque vous rencontrez quelqu’un pour la première fois ou que vous essayez de vous souvenir d’informations importantes sur une personne déjà rencontrée, Evernote Hello peut vous aider en créant un historique des personnes et expériences partagées au gré de votre parcours. En ce sens, trois méthodes existent pour intégrer les personnes que vous rencontrez dans Evernote Hello :

  • Créer un profil rapide et ajouter leur photo.
  • Extraire leurs informations à partir de votre carnet d’adresses.
  • Leur permettre d’entrer leurs informations de contact.

Evernote Hello vous permettra aussi de photographier les personnes que vous rencontrez. Toutes les photos prises seront ainsi stockées au sein d’une mosaïque, avec diverses informations comme la date et le lieu de la rencontre (grâce à son système de géolocalisation), ainsi que les notes que vous aurez ajoutées (nom, prénom, adresse, compte Twitter, numéro de téléphone). L’application sur iPhone permettra même un accès au profil Linkedln d’une personne. L’ensemble de vos données pourra, bien entendu, être synchronisé avec votre compte Evernote, il vous faudra d’ailleurs en posséder un pour accéder à l’application.

evernote_hello

Consultez ici le guide d’introduction d’Evernote Hello

find my friends Localiser mes amis – superviseur d’employés

Parmi les nouveautés de l’iOS 5 disponible sur iPhone, Apple avait vanté l’application «Localiser mes amis» lors de la présentation du système d’exploitation. Son principe, vous pouvez voir à n’importe quel moment où se trouvent géographiquement vos amis (s’ils sont d’accord), via le système GPS du smartphone.

Les politiciens «controls freaks» devraient adorer cette application.

Les politiciens «controls freaks» devraient adorer cette application. Joyeux Noël Luc 😉

Idéal pour un directeur de cabinet supervisant une équipe d’attachés politiques (dorénavant équipés avec des iPhone aux frais des contribuables), cette application permet de superviser en temps réel le positionnement spatial de ses collègues. Pour ce faire, il suffit de se connecter via son compte Apple puis d’inviter ses contacts. Par la suite, il devient ainsi possible de les localiser sur une carte.

Fake caller Fake Call – bouclier anti «pleine lune»

Pour vous récompenser à vous être rendu jusqu’à la fin de cet article, je terminerai mon top 10 par une application méconnue et ludique… mais oh combien utile en politique. Comme son nom l’indique, le concept de l’application «Fake Call» consiste à simplement programmer subtilement un appel factice à votre propre destination. Diaboliquement simple, cet outil peut toutefois devenir votre meilleur atout pour vous échapper d’une situation ennuyeuse, voire d’une entité énergivore.

C’est un sujet sensible en politique, mais il s’avère que tout représentant élu s’expose à des citoyens ayant, ma foi pour rester poli, disons un énorme besoin d’attention. Obsessifs en tout genre, unidirectionnels et bornés, certains iront jusqu’à vous pourchasser afin de pouvoir s’accrocher à votre oreille. Les pires, sont ceux ayant la pupille dilatée et le discours tournant en boucle comme un disque qui saute sur le même refrain. Ces genres de cas (parce que oui, ce sont des cas à gérer) je les classais dans un fichier dénommés «pleine lune» (dans le sens, des entités devenant spéciales pendant la pleine lune). Cette expression avait fait fureur au point à devenir virale auprès de mes collègues.

En conclusion

Mais bon, d’une façon ou d’un autre, on est toujours la pleine lune de quelqu’un, quelque part. La preuve, il faut être passablement lunatique pour perdre son temps à tester des applications cellulaires… pour sauver du temps. Voire, peut-être, d’en faire état gratuitement. Mais puisque mon objectif est de faire individuellement gagner du temps aux politiciens pour globalement les rendre plus efficaces… peut-être que dans une perspective collective je contribue ainsi à accélérer l’avancement de projets politiques pour ma société.

steve-jobs-creative-connection-quote (1)Seuls ceux qui sont suffisamment fous pour penser qu’ils peuvent changer le monde y arrivent. – Steve Jobs

865 visionnements

Laisser un commentaire